Huffpost Algeria mg

Le pape François dénonce une «guerre mondiale» contre le mariage

Publication: Mis à jour:
JORGE MARIO BERGOGLIO
The pontifex Francis (Jorge Mario Bergoglio) smiling during the audience with the Padre Pio prayer groups on Saint Peter Square at the arrival of the relics belonging to Saint Pio and Saint Leopold Mandic in Vatican City. Vatican City, 6th February 2016 (Photo by Grzegorz Galazka\Archivio Grzegorz Galazka\Mondadori Portfolio via Getty Images) | Mondadori Portfolio via Getty Images
Imprimer

Le pape François a dénoncé samedi à Tbilissi une "guerre mondiale" en cours contre le mariage, évoquant la "théorie du genre", devant des prêtres et catholiques géorgiens.

Répondant aux interrogations exprimées devant lui par une mère de famille, Irina, le pape a expliqué combien il était indispensable de défendre le mariage, "la plus belle chose que Dieu ait créée".

"Irina, tu as évoqué un grand ennemi, la théorie du genre, aujourd'hui il y a une guerre mondiale pour détruire le mariage", a lancé le pape devant quelques dizaines de représentants de la petite communauté catholique géorgienne, très minoritaire dans la Géorgie orthodoxe. Elle ne se fait pas avec des armes, mais "avec des idées", a-t-il affirmé, évoquant une "colonisation idéologique".

Durant son voyage aux États-Unis en septembre 2015, le pape François avait déjà dénoncé devant l'ONU "la colonisation idéologique" qui impose aux "peuples" des "modèles de vie anormaux et irresponsables", dans une allusion implicite à la théorie du genre et au mariage gay. Il avait demandé aux Nations unies de reconnaître "une loi morale inscrite dans la nature humaine elle-même, qui comprend la distinction naturelle entre homme et femme".

"L'homme et la femme qui ne font qu'une seule chair sont l'image de Dieu", et "il faut tout faire pour sauver le mariage", a-t-il insisté. "Quand on divorce, on salit l'image de Dieu", a-t-il encore dit.

Revenant sur les difficultés des couples mariés, souvent tentés par la séparation, le pape les a encouragés à se quereller autant qu'ils le veulent, "c'est une chose normale", mais à se réconcilier ensuite dans la même journée. Car, a-t-il souligné, "la guerre froide du jour d'après est très dangereuse". Et si la tentation de l'adultère devait survenir, "vous devez demander tout de suite de l'aide", a-t-il encore dit.

Le pape François est arrivé vendredi en Géorgie, première étape d'un court séjour dans le Caucase, qui doit le conduire dimanche en Azerbaïdjan.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le pape aux JMJ
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction