Huffpost Algeria mg

Des chiffres chocs de l'UNPEF : 40.000 enseignants ont demandé la retraite pour échapper à la fin de la proportionnelle

Publication: Mis à jour:
ALGERIA TEACHERS
Photos archives | Patrick Robert - Corbis via Getty Images
Imprimer

Plus de 40.000 de dossiers de départ à la retraite (proportionnelle) ont été déposés par des enseignants au niveau national bien avant la date limite du 31 octobre fixée par le ministère de l'éducation nationale.

Un chiffre choc livré à El Khabar par le président de l'Union nationale des professionnels de l'éducation et de la formation, Sadek Dziri qui affirme que "l'hémorragie " pourrait atteindre les 80.000 avant la date de l'expiration du délai.

Le chiffre de 40.000 dossiers de retraite dépasse celui des enseignants qui figurent dans la liste de réserve susceptible de les remplacer. Le secteur de l'éducation est promis à de sérieuses difficultés si le chiffre de 80.000 donné par le président de l'UNPEF est atteint.

L'UNPEF, comme la plupart des syndicats de l'enseignement, est en campagne contre la décision de la tripartite d’annuler les dispositions de l'ordonnance 97-13 du 31 mai 1997 relatives à la retraite proportionnelle et sans condition d’âge et dénonce une "hémorragie méthodique et programmée".

sadek dziri unpef

Sadek Dziri

Sadek Dziri dénonce une décision "non étudiée" prise par le gouvernement sans consulter les partenaires sociaux dont l'effet a été de pousser les enseignants à faire valoir massivement une demande de départ à la retraite.

Selon lui, les conséquences des départs à la retraite occasionnés par la décision de remettre en cause la proportionnelle seront "désastreuses" car il ne sera pas possible de les remplacer même en recourant aux listes de réserves. Une autre conséquence grave, selon lui, est que cela va provoquer une rupture brutale entre deux générations, les nouveaux arrivants ne pouvant bénéficier de l'expérience des anciens.

L'UNPEF réclame le maintien du départ à la retraite et sans condition d’âge afin de laisser la latitude aux enseignants d’opter pour “un départ à la retraite sans pression psychologique".

Pour rappel, des syndicats autonomes de différents secteurs (éducation, santé, administration...) ont appelé à une grève pour les 17 et 18 octobre prochain. Une grève renouvelable les 24 et 25 du même mois.

LIRE AUSSI : Retraite anticipée: Les syndicats autonomes annoncent une grève les 17 et 18 octobre

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.