Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Le nouvel an de l'Hégire, une fête religieuse et culinaire

Publication: Mis à jour:
COUSCOUS
commons.wikimedia
Imprimer

TRADITIONS- Dans les prochains jours, on fêtera le nouvel an Hégire, qui correspond à l'année 1438 (1er Mouharam,le premier mois du calendrier musulman).
L'ère Hégire marque l'émigration du prophète Mohamed et de ses disciples vers la ville de Médine en 622.

Une fête religieuse donc pour les musulmans. Qui dit fête, dit des traditions faites de délicieux plats et pâtisseries.
Et pour cette occasion, le couscous fait avec du Kadid (viande séchée conservée du mouton de "Aid El Idha") ainsi que la mloukhiya restent pour la plupart des Tunisiens des incontournables. Dans d'autres régions, on prépare un potage léger.

Outre leur côté appétissant, ces plats ont des significations symboliques; la "mloukhiya" (couleur verte), pour que l'année soit féconde, le potage pour qu'elle soit fluide et sans difficultés, le sucré pour qu'elle soit douce.

Dans la région de Nabeul, cette fête revêt une particularité, elle rime avec des ambiances festives dans toutes les villes avec des étalages où on vend des poupées en sucre colorées sous plusieurs formes, et un mélange de bonbons et de fruits secs.

La coutume veut que le fiancé amène ce jour-là à sa future mariée un "methred de Ras El Âam" ( un plat en poterie), sur lequel, on met au centre la poupée en sucre et autour, des fruits secs, des bonbons et des dattes.

La spécificité de la région de Nabeul réside aussi dans son couscous salé-sucré préparé à l'occasion, un couscous léger orné de Kadid, œufs durs, dattes, amandes, raisons secs et des bonbons.

Close
Traditions culinaires au Nouvel an
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.


À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Traditions culinaires en Algérie et Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction