Huffpost Maroc mg

A Casablanca, un forum B to B pour la promotion du Made in Morocco

Publication: Mis à jour:
HH
Imprimer

MADE IN MOROCCO - Créer davantage de synergies pour renforcer la promotion de la marque Maroc à l'international. C'est l'objectif principal du Forum BtoB Meetings Made in Morocco, dont la deuxième édition s'est tenue ce vendredi 30 septembre, à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca, en présence des représentants de plus de 700 opérateurs nationaux.

L'événement, qui avait rencontré beaucoup de succès lors de sa 1ère édition en 2015, est une initiative du Centre marocain de promotion des exportations, (CMPE) Maroc Export.

Le coup d'envoi a été donné par sa directrice générale, Zahra Maafiri, pour qui il est aujourd'hui "urgent de valoriser nos atouts pour mieux promouvoir le produit marocain", pas seulement au niveau national, mais aussi aux niveaux continental et international.

"Ensemble, plus forts"

"L'ouverture des exportateurs marocains sur le marché international nécessite davantage de cohérence et de collaboration", a relevé de son coté Hakim Marrakchi, vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). "Ensemble, nous sommes plus forts", a-t-il insisté.

Le Maroc a récemment décidé de fusionner les activités de ses trois organismes dédiés à la promotion de son commerce extérieur, en l'occurence l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), Maroc Export et l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC).

Les trois structures feront donc bientôt un seul et même établissement, à savoir l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Le projet avait été annoncé en juin dernier, par Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce et de l’industrie, dans le cadre de la révision de la loi-cadre portant Charte de l’investissement.

Pour une "marque-pays performante"

"Le concept de la marque pays prend de plus en plus d'ampleur à l'international", a rappelé de son côté Brahim Fassi Fihri, président et fondateur de l'Institut Amadeus.

"Selon lui, le Maroc possède aujourd'hui tous les atouts pour construire une marque-pays performante. La marque Maroc est d'ailleurs de plus en plus sollicité par les opérateurs économiques du continent".

"Une réalité certifiée par tous", a assuré le patron du think tank marocain pour qui "il faut aller au de-là de cette zone de confort ".

Lors du forum, plusieurs secteurs "à forte valeur ajoutée" étaient au centre des discussions, notamment le BTP et les infrastructures, l’automobile, l’aéronautique, les technologies de l’information, l’Industrie du textile et du cuir, et les énergies renouvelables.

Cette deuxième édition vise avant tout à mobiliser les entreprises marocaines autour de projets de partenariat à l’international, entre les différents écosystèmes industriels, détecter les complémentarités à même de favoriser les exportations à forte valeur ajoutée, créer des alliances afin de mutualiser les ventes et ainsi partager les frais et développer une offre marocaine intégrée et compétitive.

C'est également l’occasion de faire une restitution de la première conférence "Marque Maroc" organisée à Casablanca, le 27 mai 2016, par Maroc Export et l’Institut Amadeus ainsi que les précédentes réunions du think tank "Think Made in Morocco" qui ont permis de faire émerger des propositions pratiques et des solutions concrètes et sectorielles aux problématiques liées à la "Marque Maroc".