Huffpost Algeria mg

Concours "Allure et modèle" : 700 chevaux en lice à Tiaret

Publication: Mis à jour:
TIARET
DR
Imprimer

Quelque 700 chevaux barbe et barbe arabe, males et femelles d’une vingtaine de wilaya prennent part depuis mercredi au concours "allure et modèle", à la ferme-pilote Feghouli, organisé à l'occasion du salon national du cheval, ouvert dans la matinée à Tiaret.

Le concours qui vise à promouvoir la race barbe et barbe arabe concerne cinq classes de chevaux, en l'occurrence les males de moins de 2 ans, de 3 ans, de 4 ans et de 5 ans et demi. Chez les femelles, le concours concerne les juments de moins de 2 ans, 3 ans, les juments suitées et enfin les juments non suitées, a indiqué le propriétaire de la ferme-pilote.

En plus de la promotion de ces races de chevaux, le concours portera sur la sélection des meilleurs chevaux en vue de les utiliser comme des reproducteurs en se basant sur les critères standards du cheval barbe alliant l'harmonie et la beauté du cheval arabe avec la robustesse et rusticité du barbe, a précisé la même source.

Des observateurs étrangers qui développent cette race dans leurs pays respectifs suivent avec attention le déroulement de ce concours.

Le premier jour de ce salon national a été marqué par l’organisation de jeux de fantasia, suivis par une foule nombreuse, venue des wilayas voisines comme Tissemsilt et Relizane. Ces jeux de fantasia ont été accompagnés d'un spectacle de chants et de poésie bédouines, donnant une ambiance particulière au spectacle.

Au théâtre plein air de la maison de la culture "Ali Maachi" des troupes et artistes locaux se sont succédé sur la scène pour offrir au public les meilleurs morceaux de leurs répertoires.

Ce salon national, le neuvième du genre, est organisé quatre jours durant par la wilaya de Tiaret avec la participation de plusieurs secteurs comme ceux de la jeunesse et des sports, la culture , le tourisme et l’artisanat.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.