Huffpost Maroc mg

Abdelilah Benkirane anime un meeting "surprise" à Salé (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CAMPAGNE ÉLECTORALE - Mercredi 28 septembre, Abdelilah Benkirane a animé un meeting annoncé à la dernière minute à Salé, dans le cadre de sa campagne électorale.

À 19h, l'équipe de campagne du chef du gouvernement prend contact avec des médias. "Le secrétaire général sera à Hay Chmaou, à Salé, pour sa campagne électorale", nous annonce-t-on. À 20h30, près de l'ancienne usine Coca-Cola de Hay Chmaou, les premiers arrivants affluent petit à petit. Le cortège s'ébranle vers 20h45, suivi d'un minibus portant estampille du parti. Les slogans se succèdent, appelant tour à tour à un second mandat pour Benkirane; à la poursuite des réformes engagées par le PJD, ou répétant simplement cette phrase tant affectionnée dans les champs politique et syndical marocain: "Benkirane, repose toi ! nous poursuivrons le combat !"
En première ligne, à bord d'un pick-up, des militants du parti battent la mesure, galvanisent la petite foule, qui s'épaissit peu à peu. Le ministre de l'Energie et des mines Abdelkader Amara rejoint la marche, serre les mains d'autres membres du parti, et affiche sourire optimiste et signe de victoire face aux caméras.

Au moment tout le monde se demandait si Benkirane allait ou pas s'annoncer, un signe avant-coureur se manifeste en la personne de Jamaâ El Moâtassim, maire de Salé et, surtout, directeur du cabinet du chef du gouvernement. Abdelilah Benkirane est là. Photographes et badauds se bousculent à qui mieux mieux, chacun voulant y aller de son selfie, ou prendre la photo la mieux cadrée. Stoïques, la plupart des militants du parti tiennent leur rang, tandis que les organisateurs essayent de former ceinture humaine autour du chef du gouvernement, afin que la marche se poursuive.

Quelques minutes plus tard, le cortège s'arrête. Le candidat Abdelilah Benkirane monte à l'arrière du pick-up, lance un geste à la foule puis démarre son speech. "Mes frères, mes soeurs de la ville de Salé, je vous remercie". "De rien !", lance une petite voix fluette au milieu de la foule, durant le court laps de silence qui a suivi la prise de parole de Benkirane. Et le secrétaire général du PJD d'enchaîner: "c'est grâce à votre confiance que j'ai pu accéder au parlement en 1999. C'est aussi grâce à votre confiance, ainsi que celle du peuple et ma nomination par Sa Majesté le roi, que j'ai pu devenir chef de gouvernement depuis 2011".

"Si je me suis porté candidat ici, c'est parce que je veux prouver que la ville de Salé soutient Abdelilah Benkirane", a déclaré le chef du gouvernement. "Je vous promets", dit-il, que "si je suis nommé chef de gouvernement, j'oeuvrerai pour que les citoyens jouissent de leurs droits".

Deux minutes cinquante secondes. C'est le temps qu'a duré l'intervention du candidat Abdelilah Benkirane, moments de silence inclus. À l'issue de son court speech, le chef du gouvernement s'est engouffré dans sa voiture, talonné de près par ses gardes du corps et ses proches collaborateurs.

Meeting de Abdelilah Benkirane le 28 septembre à Salé
LIRE AUSSI: