Huffpost Maroc mg

Après un an et demi d'absence, "Tsoulisme" est de retour chez Baboubi (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

WEB - On n’avait pas eu de ses nouvelles depuis un an et demi. Le voici qui annonce son retour. Mohammed Tsouli, vlogueur connu pour son émission “Tsoulisme”, signe son retour chez la revue satirique Baboubi, qui lance par ailleurs son site web.

La nouveauté de son émission? “J’ai grossi”, répond avec humour Mohammed Tsouli dans le teaser de l’émission, dont le premier épisode sera diffusé le 6 octobre prochain sur la chaîne Youtube du journal satirique.

A la manière de Yann Barthès en France, Mohammed Tsouli continuera à “mettre en relief ces informations qu’on ne nous montre pas à la télé” dans une revue de presse satirique. Accompagné de sa célèbre copine Ghita, qui ne se manifeste qu’à travers son combiné téléphonique, Tsouli va couvrir la campagne des élections législatives à sa manière. “C’est un moment propice pour relancer l’émission”, estime-t-il. Le programme, lui, sera diffusé deux fois par mois.

Pourquoi l’émission s’est-elle arrêtée il y a 36 mois avant de revoir le jour aujourd’hui? “J’avais un travail à plein temps de comptable, ce qui ne m’a pas permis de continuer à produire mon émission”, raconte celui qui a lancé son émission sur son compte Youtube, avant que le site d’information AlYaoum24 ne découvre le vlogueur à l’humour noir et collabore avec lui sur trois saisons.

En somme, Tsoulisme reprendra le même concept: lui, assis devant un bureau, et présentant un JT décalé fait de trouvailles sur le web et la presse en ligne. “La recette reste inchangée”, rassure celui dont les épisodes étaient visionnés en moyenne 40.000 fois.

Seul bémol, Tsoulisme semble disposer de moins de moyens cette fois-ci. “C’est vrai que le bureau et le décor sont plus rudimentaires, mais nous allons améliorer ça prochainement”, confie-t-il. L’humoriste semble en tout cas bien parti, puisque cette fois, il se consacre entièrement à la presse. Le vlogueur contribuera également aux versions web et papier de Baboubi, toujours sur un ton satirique.

LIRE AUSSI: 10 vedettes marocaines du podcast