Huffpost Algeria mg

Jijel: la pêche à l'espadon interdite pour repos biologique

Publication: Mis à jour:
SWORDFISH
ullstein bild via Getty Images
Imprimer

La pêche à l’espadon à Jijel sera fermée pour repos biologique pendant deux périodes, à compter du début octobre prochain, a-t-on appris, mercredi, auprès de la direction de wilaya de la Pêche et des ressources halieutiques .

Cette fermeture est prévue du 1er octobre au 30 novembre prochain, pour la 1ère période, et du 15 février 2017 au 15 mars de la même année, pour la seconde période, a indiqué à l’APS, la directrice locale de la Pêche, Nadia Ramdane, précisant que cette mesure s’inscrit dans le cadre du repos biologique pour permettre à cette espèce noble (l’espadon) de se régénérer.

L’interdiction temporaire de la pêche à l’espadon dans les eaux relevant de la juridiction nationale est une mesure en application d’une décision du ministère en charge de la Pêche, a rappelé Mme Ramdane.

Ce repos est imposé en raison de la surexploitation des ressources halieutiques pour éviter la destruction de cette richesse du littoral, et protéger l’espadon, une espèce à chair très estimée, à longue mâchoire en forme d’épée et grande nageoire dorsale, selon la même source.

L'espadon est l'une des cibles préférées des pêcheurs. Depuis 1991, la Commission Internationale pour la conservation des thonidés a multiplié les recommandations et établi des quotas de prises par pays, ainsi que des minima de taille et d'âge.

Ces espèces de poissons pélagiques continuent à être capturés jeunes, et l’état des stocks s'en ressent.

Les professionnels de la mer (armateurs, pêcheurs, à) ont été invités au strict respect de cette mesure sous peine de sanctions (notamment la saisie de la capture assortie de poursuites judiciaires), a-t-on indiqué.

Une campagne de sensibilisation a été lancée, dans ce sens, par la direction de wilaya de la Pêche et des ressources halieutiques au niveau des ports de pêche de la région côtière de Jijel.

Pour mener à bien cette campagne, les inspecteurs du secteur de la Pêche et les garde-côtes seront mis à contribution pour des opérations de contrôle et de sévir, en cas, d’infraction au code de la Pêche, a-t-on encore noté.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.