Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Ridha Belhadj versus Nourredine Benticha: La présidence au centre du débat !

Publication: Mis à jour:
POLITIQUES
commons.wikimedia.org
Imprimer

POLITIQUE- L’ancien directeur du cabinet présidentiel, Ridha Belhadj, était l’invité de l'émission "Pour celui qui ose seulement" diffusée sur Al Hiwar Ettounsi.

Interrogé sur sa désormais relation conflictuelle avec le fils du président de la République, Hafedh Caïd Essebsi, Ridha Belhadj a estimé que HCE porte atteinte et l’image de son père et à celle de l’Etat.

Enchaînant sur ses anciennes relations privilégiées avec le chef de l’Etat, Belhadj a expliqué que Béji Caïd Essebsi aurait pu devenir le Nelson Mandela de la Tunisie puisqu’il était, en 2011 – alors qu’il était premier ministre sous le régime de Foued Mbazaâ – "à l'origine d’un grand esprit de neutralité et de consensus". La grande partie de l’entretien a été consacrée au sort du mouvement Nidaa Tounes et au rôle joué par Hafedh Caïd Essebsi. Un court passage de l’interview a porté, en revanche,sur l’état de santé du président de la République.

Au cours de l’émission de dimanche 25 septembre, l’ancien directeur du cabinet du président a, en effet, avoué avoir reçu un appel téléphonique de la part de l’un des conseillers du chef de l’Etat qui lui aurait demandé d’arrêter de propager les intox à ce sujet sous peine de se voir impliqué dans de grandes affaires.

Le premier conseiller auprès du président de la République chargé des relations avec les partis politiques et l’Assemblée des représentants du peuple, Nourredine Benticha, est revenue, lors d’un passage à la radio Mosaïque FM le lendemain de l'émission, sur les déclarations de son ancien collègue.

Affirmant avoir contacté Ridha Belhadj par téléphone, Nourredine Benticha a toutefois démenti, en bloc, les propos que lui a attribués Belhadj. Selon l’intéressé, il aurait bien contacté l’ancien président du Comité politique de Nidaa Tounes mais il ne lui aurait adressé aucune menace.

Pour Benticha, le fait que Ridha Belhadj avance de tels propos sur un plateau médiatique démontre qu’il ne possède aucune qualité d’homme d’Etat. En ce qui concerne la santé de Béji Caïd Essebsi, son premier conseiller a expliqué que le rythme qu’a mené le chef de l’Etat lors de sa visite à New-York démontre qu’il est en très bonne forme.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.