Huffpost Tunisie mg

Le frère de l'écrivain jordanien Nahed Hattar accuse l'Etat jordanien de complicité dans le meurtre de son frère

Publication: Mis à jour:
NAHED HATTAR
Majed Hattar (C), brother of the Jordanian writer Nahed Hattar, speaks to the media during a sit-in in the town of Al-Fuheis near Amman, Jordan, September 25, 2016. REUTERS/Muhammad Hamed | Muhammad Hamed / Reuters
Imprimer

TERRORISME- "Nous n'allons ni chercher le cadavre de Nahed, ni recevoir de condoléances avant que al-Mulki soit jugé", a lancé le frère de Nahed Hattar en colère devant les médias.

En effet, Hani al-Mulki, actuel premier ministre jordanien, est accusé par le frère de Nahed Hattar de complicité dans l'assassinat de son frère.

L'écrivain jordanien Nahed Hattar a été assassiné par trois balles dimanche 25 septembre devant un tribunal d'Amman où il était jugé pour avoir publié une caricature considérée par "comme offensante à l'islam".

Hani al-Malki avait ordonné au ministre de l'Intérieur Salam Hammad de convoquer l'écrivain et d'engager des procédures judiciaires à son encontre après la publication de cette caricature.

Ne bénéficiant d'aucune protection rapprochée malgré les menaces reçues, Nahed Hattar "a été lâché par les autorités qui lui ont fait comprendre qu'il est responsable de sa sécurité", a dénoncé le frère de la victime qui explique cette attitude par des tactiques électoralistes du premier ministre jordanien.

Le frère de Nahed Hattar pointe du doigt également les responsables religieux musulmans et chrétiens qui ont offert en pâture Nahed Hattar, le désignant ainsi comme une cible à abattre, a-t-il fustigé.

Et d'ajouter: "C'est ça la Jordanie, un pays où on est lynché en pleine rue. Ce n'est plus un Etat civil, qui aspire à la sécularisation et au développent scientifique et académique, c'est devenu un projet wahhabite", a-il conclu.

LIRE AUSSI: Les réactions fusent après l'assassinat de l'écrivain jordanien Nahed Hattar pour une caricature jugée anti-islam

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Réactions de Tunisiens à l'assassinat de Nahed Hattar
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction