Huffpost Tunisie mg

François Hollande répond au tweet Rihanna sur l'éducation

Publication: Mis à jour:
HOLLANDE RIHANNA
AFP
Imprimer

POLITIQUE - "Chère Rihanna". Interpellé par Rihanna en personne, jeudi 22 septembre sur Twitter, François Hollande a fini par lui répondre un jour plus tard.

Il faut dire que la chanteuse de 28 ans commençait à s'impatienter. "François Hollande, vous avez vu ma lettre? J'attends votre réponse, nous avons besoin de votre leadership concernant le programme 'Education Cannot Wait'", avait-elle lancé au Président français, pensant que son courrier concernant le fonds de l'UNICEF "Education Cannot Wait" - destiné à offrir un accès à l'éducation à plus de 13 millions d'enfants vivants des situations de crises - resterait lettre morte.

Le lendemain matin, André Vallini, le secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé du Développement et de la Francophonie, avait déjà répondu à la chanteuse, évoquant même des discussions en cours à l'ONU. Elle semblait apprécier: "C'est une très bonne nouvelle, je me réjouis", a-t-elle répondu au ministre.

Mais un peu plus tard dans la journée, c'est bien le président de la République en personne qui a tenu à rassurer la star barbadienne, en publiant un tweet, dans lequel il affirme que l'éducation est sa "première priorité."

Puis en français:

Ce n'est pas la première fois que Rihanna fait appel à des chefs d'État dans sa quête d'améliorer les conditions de vie des enfants dans les pays en crise. Début septembre, la star avait proposé à ses fans de faire comme elle et appeler Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, à accorder 75 millions à "Education Cannot Wait".

POLITIQUE - "Chère Rihanna". Interpellé par Rihanna en personne, jeudi 22 septembre sur Twitter, François Hollande a fini par lui répondre un jour plus tard.

Il faut dire que la chanteuse de 28 ans commençait à s'impatienter. "François Hollande, vous avez vu ma lettre? J'attends votre réponse, nous avons besoin de votre leadership concernant le programme 'Education Cannot Wait'", avait-elle lancé au Président français, pensant que son courrier concernant le fonds de l'UNICEF "Education Cannot Wait" - destiné à offrir un accès à l'éducation à plus de 13 millions d'enfants vivants des situations de crises - resterait lettre morte.

Le lendemain matin, André Vallini, le secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé du Développement et de la Francophonie, avait déjà répondu à la chanteuse, évoquant même des discussions en cours à l'ONU. Elle semblait apprécier: "C'est une très bonne nouvelle, je me réjouis", a-t-elle répondu au ministre.

Mais un peu plus tard dans la journée, c'est bien le président de la République en personne qui a tenu à rassurer la star barbadienne, en publiant un tweet, dans lequel il affirme que l'éducation est sa "première priorité."

Puis en français:

Ce n'est pas la première fois que Rihanna fait appel à des chefs d'État dans sa quête d'améliorer les conditions de vie des enfants dans les pays en crise. Début septembre, la star avait proposé à ses fans de faire comme elle et appeler Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, à accorder 75 millions à "Education Cannot Wait".


Lire aussi :

» Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

» Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

» Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Sur le web