Huffpost Maroc mg

A Casablanca, un portrait-robot pour retrouver la "voleuse" du bébé enlevé

Publication: Mis à jour:
VOLEUSE
A Casablanca, un portrait-robot pour retrouver la "voleuse" du bébé enlevé | DR
Imprimer

HÔPITAUX - Pour retrouver la personne qui est derrière l'enlèvement mercredi d'un nouveau-né à l'hôpital d'enfants Abderrahim El Harouchi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a diffusé vendredi le portrait-robot d'une jeune femme désignée comme la principale responsable.

Dans l'avis de recherche diffusé par la DGSN, la mise en cause est présentée comme une femme voilée, âgée de 30 à 35 ans, avec une corpulence normale. Le portrait dressé par la police a été largement partagé par les internautes sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué daté de mercredi, la direction de l'hôpital d'enfants Abderrahim El Harouchi annonçait qu'un nouveau-né avait disparu après que sa famille a été victime mercredi d'une escroquerie.

La maman admise lundi

Une femme avait été admise lundi à la maternité où elle a donné naissance à une fille, mardi à 00h40. La grand-mère du nouveau-né, citée par le communiqué, a déclaré qu'après l'achèvement des démarches nécessaires pour la sortie de la maman et de son enfant, et alors que la famille venait de quitter la maternité, mercredi, une femme dont l'identité est inconnue l'a entraînée au jardin de l'hôpital, lui faisant croire que des analyses doivent être effectuées et lui demandant de lui remettre le nourrisson et de revenir à la maternité.

La grand-mère du nourrisson a ajouté qu'elle a obtempéré sans hésitation et confié le bébé à cette femme, mais lorsqu'elle est revenue au même endroit, elle a été choquée par la disparition de la femme en question et du nourrisson, et la famille s'est rendue alors compte qu'elle a été victime d'une escroquerie.

Dès qu'elle a pris connaissance de l'incident, la direction de l'hôpital a alerté les services de sécurité qui se sont rendus sur place pour entamer les investigations, souligne la même source, ajoutant que l'enquête est en cours sur cette affaire.

LIRE AUSSI: