Huffpost Maroc mg

Cette vidéo montre comment les femmes vivent le harcèlement dans les transports

Publication: Mis à jour:
Dans la peau d'une fille

Nouvelle vidéo, "Dans la peau d'une fille" like et partage :)

Publié par The good mind sur dimanche 11 septembre 2016
Imprimer

HARCÈLEMENT - Montrer comment les femmes vivent le harcèlement dans les transports. C'est le but de ce court métrage que François Philau a réalisé et mis en ligne sur sa page Facebook "The good mind" le 11 septembre 2016. En moins de deux semaine, il a été vu plus d'un million de fois.

Filmée du point de vue d'une jeune femme, la vidéo visible en tête de cet article montre un homme, assis à côté d'elle et qui l’agresse verbalement ("tu vas prendre salope") et physiquement (il lui touche la cuisse). Dans un monologue intérieur, la jeune femme exprime alors sa détresse face à la non-réaction d'un passager en face d'elle, puis sa reconnaissance quand un homme lui tend la main pour la sortir de cette situation.

A 25 ans, François, qui est agent immobilier, a commencé à créer sa page Facebook et sa chaîne YouTube début 2016. "J'ai créé une chaine pour faire le contraire de tout ce qui est sur internet", explique-t-il au HuffPost. Il fait donc "dans le noir et dans l'humain" plutôt que dans l'humour.

Réalisé avec trois amis dans le métro de Rennes

L'idée pour cette vidéo lui est venue après des discussions entre amis. L'histoire était originellement racontée du point du vue de l'homme, mais le cinéaste amateur a rapidement changé d'avis: "Il fallait le faire du point de vue de la femme car c'est plus percutant. Le ressenti des filles est plus intéressant."

Après avoir discuté avec ses copines du sentiment que ressentent les filles seules dans les transports, et s'être inspiré du court métrage "Au bout de la rue", mettant en scène le parcours d'une jeune femme qui rentre chez elle seule tard le soir, François Philau a réalisé son film dans le métro de Rennes, avec l'aide de trois amis.

Des commentaires négatifs

Très vite, le court métrage a attiré l'attention sur Facebook. Un élément de celui-ci a cependant généré de nombreux commentaires négatifs: dans la vidéo, l'homme qui harcèle la jeune femme est noir. Le réalisateur se fait alors accuser de racisme.

capture facebook

Capture d'écran des commentaires sous la vidéo "Dans la peau d'une fille" sur Facebook

"Les gens ne réfléchissent pas deux minutes, s'amuse aujourd'hui François Philau. S'ils prennent le temps de cliquer sur la page, ils verront que le réal est noir." C'est lui qui joue l'homme assis à côté de la jeune femme, et il explique avoir pris ce rôle pour des raisons pratiques, afin de guider son amie qui avait la caméra sur la tête, pendant le tournage.

Le scénario du film n'est pas sans rappeler un post de blog à succès datant du printemps 2016, où le blogueur Vincent Lahouze racontait comment il était venu en aide à une femme victime de harcèlement dans le métro de Toulouse. Un article qui a été critiqué par des militantes féministes pour qui il confortait un schéma sexiste, celui du chevalier blanc qui vient en aide à une princesse attaquée.

François Philau réfute ce genre d'interprétation. Pour lui, son histoire est universelle: "J'aurais très bien pu faire la même histoire et prendre que des filles, il y aura toujours du débat."

LIRE AUSSI: