Huffpost Maroc mg

Au Maroc, la lutte contre l'analphabétisme se fait aussi dans les mosquées

Publication: Mis à jour:
SENTISSI
Mosquée Sentissi, Moulay Idriss | DR
Imprimer

MOSQUÉES - Tous les moyens sont bons pour lutter contre l'analphabétisme. Le ministère des Habous et des affaires islamiques a lancé il y a quelques temps un programme qui a bénéficié, au titre de l'année 2015-2016, à 293.926 personnes, dont 46,3% en milieu rural, soit un taux de réalisation de 101,3%. C'est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par le département d'Ahmed Toufiq, à l'occasion du coup d'envoi du programme donné par le roi Mohammed VI ce vendredi à Tanger.

Les bénéficiaires sont répartis sur le premier niveau avec 249.893, dont 90,5% de femmes et le deuxième niveau avec 44.033 dont 97,5% de femmes (environ 20% en milieu rural).

Le ministère des Habous et des affaires islamiques dit avoir équipé 6.521 mosquées en matériels et supports pédagogiques nécessaires, et a approvisionné les bénéficiaires et cadres pédagogiques en matériel, manuels et équipements requis.

6.182 encadrants, 143 coordonnateurs, 729 conseillers pédagogiques et 370 formateurs pédagogiques ont été mobilisés dans le cadre de ce programme.

Selon le Haut commissariat au plan (HCP), le Maroc comptait en 2014 8,6 millions d'analphabètes sur 33,8 millions d’habitants, contre 10,2 millions en 2004, soit 32% de la population.

Les programmes gouvernementaux de lutte contre l'analphabétisme, notamment celui piloté par l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), visent à alphabétiser 1,2 millions de Marocains par an.

Close
Les plus belles mosquées du Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI: Comment le Maroc veut éradiquer l'analphabétisme?