Huffpost Maroc mg

Tifariti, commune la moins peuplée du Maroc avec 55 habitants

Publication: Mis à jour:
HCP
Le Haut Commissariat au Plan à Rabat | DR
Imprimer

DÉMOGRAPHIE - 55. Ce chiffre peut correspondre au nombre d'habitants d'un petit immeuble de Casablanca, au nombre d'élèves dans une classe d'école publique (les écoles marocaines sont surpeuplées), ou encore au nombre d'habitants de Tifariti, petite commune rurale relevant de la province d’Es-Semara, qui représente aujourd'hui la commune la moins peuplée du Maroc.

C'est ce qui ressort des dernières données du Haut-commissariat au plan (HCP) relatives à la répartition géographique de la population sur la base du Recensement général de la population et de l’habitat de 2014.

A contrario, la commune rurale d’Ait Amira (province de Chtouka-Ait Baha, région du Souss) est la plus peuplée du royaume avec 76.646 habitants. En milieu urbain, avec à peine 1.088 âmes, la commune de Naima (Préfecture d'Oujda-Angad) est la zone urbaine la moins peuplée du pays.

Mais petite commune ne veut pas forcément dire commune tranquille: en 2012, la Cour des comptes avait épinglé celle que les gens de la région prononcent Naâyma pour de graves anomalies dans sa gestion. La commune urbaine de Meknès est du reste la plus peuplée du pays avec 520.428 habitants.

Si la population du Maroc est répartie sur 1538 communes, 256 urbaines et 1282 rurales, la distribution des communes selon la taille de population reste donc marquée par une forte dispersion.

En outre, plus de deux tiers de la population totale se concentrent dans 20% des communes les plus peuplés, tandis que la répartition spatiale de la population n’est pas uniforme d’une région à une autre: cinq régions concentrent un peu moins des trois quarts des ménages du pays (Grand Casablanca-Settat, Rabat-Salé- Kénitra, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima).

LIRE AUSSI: