Huffpost Maroc mg

Cette mathématicienne de 74 ans a permis à 2 millions de réfugiés de devenir russes

Publication: Mis à jour:
SVETLANA GANNUSHKINA
Svetlana Gannushkina a refusé que son organisation d'aide aux réfugiés soit estampillée "étrangère à la Russie". Le gouvernement demande en effet que les associations recevant de l'argent de l'étranger portent cette mention. | REUTERS/Sergei Karpukhin
Imprimer

MIGRANTS - Svetlana Gannushkina est une personnalité à part. Elle vient de recevoir le prix Right Livelihood, sorte de Prix Nobel alternatif, ce jeudi 22 septembre. Les organisateurs lui ont remis cette distinction "pour son engagement en faveur de la promotion des droits humains et la justice pour les réfugiés et les migrants forcés, ainsi que la tolérance entre les différents groupes ethniques", ont-ils déclaré.

Cette Russe âgée de 74 ans exerçait au départ le métier de professeure de mathématiques. Elle a depuis considérablement modifié sa trajectoire. Figure de proue du mouvement de défense des droits humains en Russie, Svetlana Gannushkina a fondé et dirige l’organisation Civic Assistance Committee.

Donner la nationalité russe à 2 millions de personnes

Depuis 1990, son organisation a permis à plus de 50.000 migrants, réfugiés et déplacés internes de recevoir un soutien juridique, une aide humanitaire et une éducation -et ce de façon totalement gratuite. Elle a plaidé leur cause auprès des tribunaux russes et de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, pour leur éviter, notamment, un rapatriement forcé depuis la Russie vers les pays d’Asie centrale, où ils risquaient l'emprisonnement et la torture.

En tant que membre du Conseil présidentiel russe des droits de l’Homme entre 2002 et 2012, Gannushkina a œuvré avec succès pour la modification de la loi sur les réfugiés, permettant ainsi à 2 millions de personnes d’accéder à la nationalité russe.

Gannushkina s’est opposée à de nombreuses reprises à la Cour suprême de Russie afin que le droit à une éducation publique soit garanti à tous les enfants, y compris les enfants migrants et réfugiés. Enfin, elle a vigoureusement sensibilisé l’opinion publique aux violations des droits humains dans les zones de conflits, notamment au Caucase.

La fondation soutient ses lauréats

Remis à Stockholm depuis 1980, le Prix Right Livelihood est généralement décerné à quatre destinataires. Le prix en espèces est remis aux lauréats afin de leur permettre d’avancer dans leurs activités, mais jamais à des fins personnelles.
En plus du prix annuel, la Fondation soutient ses Lauréats, notamment ceux qui sont menacés à cause de leur engagement.

"Le Prix Right Livelihood n’est pas un prix pour les élites politiques, scientifiques ou économiques", comme le précise le communiqué de presse de l'organisation, "mais une récompense pour des personnes, leur travail et les luttes qu’elles mènent pour un avenir meilleur. Le Prix Right Livelihood accepte tous les dossiers, par le biais d'un processus de candidatures ouvert".

Le nom du prix vient du concept bouddhiste de "right livelihood", qui encourage les personnes à vivre d’une façon éthique, qui respecte les autres et le monde naturel.

LIRE AUSSI: