Huffpost Maroc mg

Le Maroc à la traîne dans le classement des pays les plus performants en matière de santé

Publication: Mis à jour:
MEDECIN MAROC
Performances santé: Le Maroc à la traîne |
Imprimer

SANTÉ - En matière de lutte contre les maladies et d'amélioration de la santé de ses habitants, le Maroc est à la traîne. Dans un récent classement publié dans la revue médicale britannique The Lancet, le royaume arrive à la 109e place sur 188 pays. L'Islande est championne, et la République centrafricaine arrive dernière.

En septembre 2015, l'Assemblée générale de l'ONU établissait une liste d'objectifs de développement durable (ODD/SDG) que les pays devraient atteindre à l'horizon 2030. Parmi eux, un certain nombre d'objectifs liés à la santé.

Un an après, The Lancet a publié une analyse de 33 "indicateurs de performance santé", basés sur les données compilées dans 188 pays concernant les progrès qu'ils ont fait entre 1990 et 2015. Chacun de ces indicateurs est noté entre 0 (le moins bon) et 100 (le meilleur). Le Maroc n'a pas encore atteint les objectifs et obtient une note globale de 57 sur 100.

Mauvais scores pour l'hygiène et la qualité de l'eau

S'il marque de bons points en terme de lutte contre la malaria (100), les maladies tropicales (92), l'alcoolisme (97) ou encore la guerre (100), le royaume a de mauvaises notes concernant l'hygiène (13), la qualité de l'eau (18) et l'exposition à l'hépatite B (32).

Une majorité d'indicateurs (20 sur 33) obtiennent des notes moyennes, oscillant entre 46 (exposition à la rougeole, la rubéole et les oreillons) et 63 (problème de surpoids). Le Maroc reste exposé à la mortalité maternelle (52) et infantile (55), la violence (57), le sida (50) et la tuberculose (49).

Il demeure touché par le suicide (62), les blessures liées aux accidents de la route (49) et à la violence conjugale (50). Il obtient des notes correctes (comprises entre 70 et 90 sur 100 environ) en matière de risques liés à la cigarette (82), de couverture santé des habitants (80), et de politique d'assainissement (78).

L'Algérie et la Tunisie font (un peu) mieux

Le top 5 de ce classement réalisé par l’Institut américain des mesures et évaluations de la santé (IHME) est composé de l'Islande, Singapour, la Suède, l'Andorre et le Royaume-Uni. En queue de classement se trouvent le Tchad, le Niger, le Soudan du Sud, la Somalie et la République centrafricaine.

Au niveau du Maghreb, le Maroc est dépassé par l'Algérie qui arrive à la 101e place du classement, et talonne la Tunisie qui occupe la 108e place. Il passe devant la Libye (126) et la Mauritanie (150).

Le système de santé marocain est souvent pointé du doigt par les ONG nationales et internationales. En février dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait fustigé le système de santé marocain dans un rapport, évoquant un certain nombre de problèmes, tels que le manque de médecins (6 pour 10.000 habitants en moyenne), le faible pourcentage de dépenses liées à la santé ou encore le manque de régulation du secteur privé.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
SOS hôpitaux marocains en détresse
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction