Huffpost Maroc mg

Un hacker marocain pirate le site d'une université espagnole (et laisse un message politique au passage)

Publication: Mis à jour:
HACKER
Un hacker marocain pirate le site d'une université espagnole (et laisse un message politique au passage) | Capture d'écran
Imprimer

PIRATAGE - Les internautes qui ont souhaité se rendre sur le site de l'université d'architecture de Séville le mercredi 21 septembre ont eu une drôle de surprise. Au lieu d'être accueilli par la page d'accueil de la page web de l'établissement, ils ont pu lire un message écrit par un hacker marocain qui a effectué une attaque sur le site de l'université. Si les équipes techniques de l'établissement espagnol ont depuis rétabli la situation, il subsiste quelques traces de ce piratage sur le net. Sur la page de recherches de Google pour commencer, où est écrit "Hacked By JoOker Morocco" comme le montre l'image ci-dessous:

capture

Sur Twitter, une internaute espagnole a partagé une capture d'écran montrant le message qui avait été laissé par le fameux JoOker sur la page d'accueil de l'université de Séville. Le tout dans un anglais assez approximatif:

"La Syrie est libre. Cette lettre est adressée à tous les pays qui ont contribué à la destruction de la Palestine et de la Syrie. Inchallah nous allons libérer la Palestine, la Syrie et nous allons gagner vous (sic). Nous sommes musulmans".

La jeune femme qui a publié cette image sur Twitter a au passage interpellé le compte de la branche espagnole du groupe de hackers Anonymous: "Vous savez de qui il s'agit?" leur demande-t-elle.

Ce n'est pas la première fois que des pirates informatiques marocains font parler d'eux. En mars dernier, le site de la chaîne française Canal + avait été hacké par un Marocain et un Albanais. En juin, un autre pirate marocain avait attaqué des sites d'escort britanniques pour des raisons religieuses.

LIRE AUSSI: