Huffpost Tunisie mg

L'oeuvre originale d'un artiste tunisien, en ce moment à Paris

Publication: Mis à jour:
CRAMIQUE
| Facebook/Malek Gnaoui
Imprimer

C'est durant son exposition "Fabrika 0464", à Tunis, que Malek Gnaoui, artiste tunisien, a séduit des commissaires d'exposition qui l'ont invité à Paris pour l'exposition de groupe "Sacrées Graines".
Depuis le 15 septembre, à l'Institut des Cultures d'Islam (ICI), un lieu de rencontres culturelles contemporaines inspirées du monde musulman.

ICI a accueilli différents artistes de différents domaines. L'exposition concerne les graines de couscous, un symbole de l'alimentation méditerranéenne. Ce plat étant relié aux traditions, aux fêtes et célébrations mais aussi au partage.

merguez céramique

L'installation artistique de Malek Gnaoui vient annoncer un autre aspect de la culture musulmane: le sacrifice.

Son projet d'art appelé "Black Sheet" (mouton noir) est une traduction de ce concept détourné par l'artiste en une métaphore qui commente la situation du citoyen. Le sacrifice n'est donc pas animal, mais humain, dans sa vision artistique.

céramique

Les hors-système, comme il les appellent, appartiennent à une catégorie bien spécifique de la société. Ceux à qui le système renonce, ceux qui suivent comme des moutons, qui se taisent et se font massacrer, explique-il au HuffPost Tunisie.

Ses céramiques, toutes blanches, se présentent sous forme de "Merguez", ou encore des têtes de moutons. Ces oeuvres blanches sont exposées sur des surfaces blanches aussi. Ce sont les lumières qui viennent leur donner des couleurs, du rouge, par exemple, comme le sang.

céramique

Le noir, pour lui, c'est une mentalité. La mentalité noircie issue d'un système socio-politique où l'injustice règne, mais aussi la standardisation. Pour ses réalisations, il a donc choisi le blanc sur blanc.

L'exposition parisienne se poursuit jusqu'au 17 janvier.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.