Huffpost Maroc mg

Le BCIJ arrête à Meknès un présumé terroriste qui projetait de commettre des attentats au Maroc

Publication: Mis à jour:
BCIJ
Un homme lié à Daech arrêté près de Meknès | DR
Imprimer

TERRORISME - La journée de mercredi a été dense pour le BCIJ. Après avoir démantelé une cellule terroriste composée de trois membres dans les villes de M'diq et Tanger, qui préparait un "projet terroriste dangereux" sur le territoire, le "FBI" marocain a mis la main, plus tard dans la journée, sur un homme affilié à Daech près de Meknès.

Il s’activait dans la commune rurale de Moulay Smaïl Moul El Kifane, dans la banlieue de Meknès, et planifiait lui aussi des attentats terroristes au Maroc, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Il fabriquait des engins explosifs

"L’enquête a révélé que le mis en cause, qui faisait l’apologie de l’idéologie de Daech, a acquis une vaste expérience dans la confection des explosifs actionnés à distance", précise la même source.

"Il était en train d’acquérir des produits qui constituent les ingrédients essentiels de la fabrication des engins explosifs en vue de commettre des attentats terroristes contre des cibles stratégiques dans le royaume et des établissements touristiques, conformément à l’agenda de Daech", ajoute le communiqué.

Le suspect sera présenté à la justice dès clôture de l’enquête menée sous la supervision du Parquet général.

Les démantèlements de cellules terroristes dans le royaume s'enchaînent depuis le début de l'année et des dizaines de peines de prison ferme ont été prononcées depuis dans le cadre d'affaires de terrorisme.

Depuis septembre 2014, le Maroc a mis en place un plan de sécurité renforcée, baptisé plan Hadar ("vigilance") dans tous les sites publics et touristiques à forte fréquentation.

LIRE AUSSI: Maroc: Arrestation de 52 individus soupçonnés de préparer des actes terroristes, des armes saisies