Huffpost Algeria mg

Un homme noir, Terence Crutcher, abattu par la police dans l'Oklahoma

Publication: Mis à jour:
TERENCE CRUTCHER
In this image made from a Friday, Sept. 16, 2016 police video, Terence Crutcher, left, is pursued by police officers as he walks to an SUV in Tulsa, Okla. Crutcher was fatally shot Friday after authorities say an officer stopped to investigate the stalled vehicle and Crutcher approached after officers arrived to assist. Crutcher had no weapon on him or in his SUV, Tulsa Police Chief Chuck Jordan said Monday, Sept. 19, 2016. (Tulsa Police Department via AP) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Un nouvel épisode de violence policière sur un homme noir secoue actuellement les Etats-Unis.

Vendredi 16 septembre, Terence Crutcher a été abattu par les forces de l'ordre alors qu'il regagnait son véhicule dans l'Oklahoma. L'enquête ouverte depuis a permis d'établir que l'homme n'était pas armé.

La candidate démocrate Hillary Clinton a réagi sur Twitter mardi 20 septembre, indiquant qu'il y avait encore "beaucoup de travail à faire":

"Un autre homme noir non-armé a été tué lors d'une bavure policière. Ceci devrait être intolérable. Nous avons beaucoup de travail."

Vendredi, une femme signale au 911 qu'un véhicule est en marche au milieu d'une route menant à Tulsa et qu'il bloque la circulation. Elle ajoute également qu'"un homme est sorti en courant du véhicule". L'officier Betty Shelby, de la police locale, arrive la première sur place, rejointe ensuite par des collègues. C'est elle qui tirera la balle fatale à Terence Crutcher.

"La police de Tusla a tiré sur Terence Crutcher et l'a tué hier soir. Il n'était pas armé et avait un problème avec son véhicule."

Une vidéo sème le doute

Dans une conférence de presse lundi 19 septembre, le chef de la police locale, Chuck Jordan, a précisé que l'officier Betty Shelby avait signalé la non-coopération de Terence Crutcher. Une version qui semble mise en doute par une vidéo diffusée lundi par la police de Tulsa.

Celle-ci montre Terence Crutcher regagner son véhicule les mains en l'air, suivi de quatre policiers. L'homme s'approche de la portière côté conducteur et y reste un moment, avant de s'écrouler, mortellement atteint. Les officiers sur place ont déclaré que l'homme avait passé ses mains à travers la vitre ouverte de son véhicule, ce qui avait conduit un agent à déployer son taser et l'officier Shelby à tirer. Sur la vidéo, on entend également les agents à bord de l'hélicoptère dire qu'il "ressemble à un mauvais gars."

Lors de la conférence de presse, le chef de la police locale a indiqué "qu'aucune arme n'avait été trouvée sur le suspect ni à l'intérieur de son véhicule". Il a également indiqué que l'officier Shelby avait été suspendu, le temps de l'enquête.

Tiffany Crutcher, la sœur de la victime, a imputé la mort de son frère à "la négligence, l'incompétence et l'insensibilité" de la police du comté. Selon l'avocat de sa famille, Terence Crutcher "était juste en difficulté avec son véhicule, et c'est tout."

Lundi, une vingtaine de manifestants se sont réunis devant le tribunal du comté de Tusla, scandant "Hands up, don't shoot" ("Mains en l'air, ne tirez pas). Sur les réseaux sociaux, les réactions se sont rapidement multipliées dans la journée de mardi aux Etats-Unis:

"Tellement fatigué de voir ces vidéos. Quand est-ce que ceux qui paient des taxes pourront recevoir une protection?"

"4 pistolets + 4 tasers + 4 grenades lacrymogènes + 4 gilets par balles VS 1 homme noir sans arme. (Nous vous effrayons à ce point?)"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.