Huffpost Algeria mg

Aïd Al-Adha : 4,5 millions de têtes sacrifiées, des "centaines" de cas de viandes putréfiées

Publication: Mis à jour:
Imprimer

eid al adha algeria
Sur un total de 4,5 millions de têtes sacrifiées durant l’Aïd Al-Adha, les cas de viandes putréfiées se chiffrent par centaines. Deux chiffres qui montrent l’importance du nombre de bêtes – des moutons le plus souvent – sacrifiées ainsi que le caractère minime des cas de putréfaction de viandes qui ont fait couler beaucoup d’encre.

Ces chiffres ont été donnés par le directeur des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Karim Boughalem qui a ainsi fortement relativisé, mardi à Mostaganem, l’ampleur du phénomène des viandes en putréfaction.

La très forte médiatisation du phénomène, très discuté sur les réseaux sociaux s’explique, même si elle peut donner une impression de généralité trompeuse.

Pour rappel, des analyses sont en cours au niveau de deux laboratoires de la Gendarmerie et la Sûreté nationales sont en cours pour déterminer la cause de la putréfaction de la viande ovine, chimique soit-elle ou médicamenteuse.

Karim Boughalem, sans préjugé des résultats de ces analyses, a rappelé que les deux jours de l’Aid El Adha ont été marqués par la canicule et l’humidité qui peuvent s’avérer des causes de la putréfaction de la viande.

En attendant de connaître les résultats de ces analyses, il est remarquable de noter que l’importance du nombre de 4,5 millions de bêtes sacrifiées a été occultée par les "centaines" de cas de putréfaction de la viande. Une autre preuve de la tendance des réseaux sociaux à s'imposer comme source majeure des "débats" et des "explications"?

LIRE AUSSI: Aïd el Adha: Ouverture d'une enquête sur des viandes ovines putréfiées

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.