Huffpost Algeria mg

Les voyageurs algériens résidents autorisés à transporter jusqu'à 10.000 DA

Publication: Mis à jour:
ALGERIA AIRPORT
Algiers, ALGERIA: A picture taken 18 September 2006 shows Algerian and foreign passengers line in queues for taking their flight from the newly build Algiers's Houari Boumediene international airport in Algiers City. The newly airport opend last June and is due to be run independently by Paris Airports Company from the beginning of next October. AFP PHOTO / Fayez NURELDINE (Photo credit should read FAYEZ NURELDINE/AFP/Getty Images) | FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Imprimer

La Banque d’Algérie a fixé à 10.000 DA, contre 3.000 DA auparavant, la limite maximale à toute exportation ou importation de billets de banque algériens par les voyageurs résidents, a appris l'APS.

La Banque d'Algérie explique que les voyageurs résidents ont souvent besoin d’exporter et d’importer la monnaie de leur pays de résidence lors de leurs voyages à l’étranger, afin de faire face à certaines dépenses lors de leur retour à leur pays de résidence.

Ces dépenses sont destinées à couvrir, généralement, les frais de transport à partir de l’aéroport d’arrivée vers leur destination finale (taxi, bus, métro, lignes aériennes domestiques), la restauration et l’hébergement pour la première nuit, notamment lorsque l’arrivée à l’aéroport est prévue pour une heure tardive ou pour toute autre raison majeure.

Cependant, le montant autorisé à exporter et à importer diffère d’un pays à un autre, et ce, en fonction du degré d’utilisation des moyens de paiement électronique dans cette économie, explique la Banque centrale dans son exposé des motifs.

Auparavant, une instruction de la Banque d’Algérie datant de 2007 fixait une limite maximale de 3.000 DA à toute exportation ou importation de billets de banque algériens par les voyageurs résidents.

Il a été constaté, depuis, que compte tenu de l’évolution des indices des prix conjuguée à l’usage habituel prépondérant dans les modes de règlement, ce montant a nécessité une révision dans le souci d’une meilleure adaptation, note la même source.

C'est ainsi que la nouvelle instruction a revu à la hausse cette limite maximale en la portant de 3.000 DA à 10.000 DA, aux fins de l’adapter aux exigences et contraintes en la matière.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.