Huffpost Maroc mg

L'élection de Trump à la Maison blanche serait "bonne pour le Maroc et pour la cause nationale", selon Chabat

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉLECTIONS AMÉRICAINES - Ce sont des propos quelque peu surprenants qu’a tenus le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal Hamid Chabat, invité à la matinale de Radio 2M, lundi 19 septembre. Le “syndicaliste dans l’âme”, comme le décrit son interlocutrice Fathia Laouni, a répondu à des questions sur... son lieu de vacances préféré, ses débuts dans la politique et ses souvenirs les plus marquants en tant que leader syndical.

C’est vers la fin de l’entretien, qui dure près de 30 minutes, que Chabat s’exprime sur sa présence à l’investiture de Donald Trump en tant que candidat républicain aux élections présidentielles aux Etats-Unis. “Nous espérons que Donald Trump remportera les élections”, a affirmé le patron de l’Istiqlal face à des chroniqueurs étonnés.

S’il ne s’attarde pas sur le sujet, Chabat estime néanmoins que l’élection de Donald Trump à la Maison blanche serait "bonne pour le Maroc et pour la cause nationale”.

"L'autre chrifa est un peu malade"

Une phrase qu’il répète trois fois sans en expliquer la raison. “Il est d’ailleurs monté dans les sondages”, indique Chabat, optimiste, tout en se permettant des propos peu sympathiques à l’égard de Hillary Clinton, la concurrente de Trump à la présidentielle. “L’autre chrifa est un peu malade. Que Dieu la rétablisse”, ironise le Secrétaire général de l’Istiqlal, faisait référence à l’état de santé de la candidate démocrate, qui s’est récemment fait diagnostiquer une pneumonie.

Mais l’élection de Trump serait-elle à la faveur des relations maroco-américaines, comme le déclare Chabat? Pas si sûr. Pour Jeremy Gunn, professeur américain de droit et de sciences politiques à l’Université internationale de Rabat (UIR), contacté par TelQuel en juillet, "Donald Trump est mal informé, imprévisible, un anti-musulman, et capable de dire et de faire des choses très extrêmes (...) Franchement, tout est possible avec Donald Trump (...) les Marocains, quelles que soient leurs croyances politiques, doivent préférer Hillary Clinton à Donald Trump".

"Le Maroc préfère généralement les Républicains mais Donald Trump n’est pas un républicain classique. Dans cette élection, c’est Clinton qui représente l’establishment américain, plutôt bien disposé à l’égard du Maroc", analysait, pour sa part, Issandr El Amrani, directeur de projet pour l’Afrique du nord au sein du think-tank International Crisis Group, interrogé par Le Desk en juin dernier.

LIRE AUSSI: