Huffpost Maroc mg

Élections: Les observateurs étrangers non grata?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉLECTIONS - "Les élections au Maroc, qui se tiendront le mois prochain, attireront l'attention de toute la région et au-delà - mais pas tous les yeux seront les bienvenus". C'est sur cette phrase que s'ouvre un article d'Associated Press, qui rapporte que plusieurs ONG internationales n'ont pas été accréditées pour observer les élections législatives.

Selon Associated Press, seuls 92 observateurs étrangers ont été accrédités pour ces élections, alors qu'ils étaient 121 il y a cinq ans. Toujours selon AP, les observateurs étrangers sont affiliés à cinq organisations internationales, parmi lesquelles l'International Foundation for Electoral Systems et Gender Concerns International. La Fondation Carter, créée en 1982 par le président des États-Unis et prix Nobel de la paix Jimmy Carter, a vu sa demande d'accréditation rejetée.

"Nous sommes déçus par cette décision", a déclaré David Carroll, directeur du Programme démocratie à la Fondation Carter, à AP. "La Fondation Carter a une longue histoire d'observation électorale impartiale et indépendante. Nous avons suivi 103 élections dans 39 pays, et nous espérons que nos observateurs pourront être les bienvenus dans les futures élections au Maroc", a-t-il poursuivi.

Interrogé par l'agence de presse américaine, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) n'a pas expliqué pourquoi moins d'observateurs étrangers ont été accrédités cette année.

Eric Goldstein, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord de Human Rights Watch, a déclaré que la décision de ne pas accréditer la Fondation Carter "pourrait bien faire partie de la tendance des autorités marocains, depuis 2015, d'expulser des ONG internationales qui surveillent les libertés au Maroc."

"Il est dommage de voir le Maroc détruire sa position parmi les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord qui sont les plus transparents en ce qui concerne les ONG internationales", a regretté Eric Goldstein.

LIRE AUSSI: