Huffpost Maroc mg

Concours "Wings of African Art": La RAM réagit à la polémique

Publication: Mis à jour:
ROYAL AIR MAROC
La RAM réagit à la polémique sur son concours "Wings of African Art" | DR
Imprimer

TRANSPORT - Le 16 septembre dernier, la Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement d'un concours d’art contemporain, baptisé "Wings of African Art" (les ailes de l'art africain), pour l’habillage de trois de ses avions.

Destiné aux artistes africains, le concours en question avait fait polémique auprès de certains internautes jugeant que le délai pour la sélection des candidatures, fixé au 22 septembre, était trop court. Dans un communiqué diffusé ce lundi, la RAM a "tenu à apporter" des précisions "afin de lever toute équivoque" le concernant.

Jusqu'au 15 octobre pour déposer les oeuvres

"La phase d’inscription qui permet aux candidats de manifester leur intérêt pour participer à ce concours sera clôturée le 22 septembre 2016".

Toutefois, "la phase de dépôt des œuvres finalisées se terminera le 15 octobre 2016 pour les candidats retenus sur la base de leur dossier de candidature", explique la compagnie marocaine.

Celle-ci ajoute également qu'elle a mis à la disposition de tous les artistes intéressés par ce concours une adresse e-mail (artist@wingsofafricanart.com) pour le retrait des dossiers de candidature ou pour toute demande d’information complémentaire.

Le peintre, sculpteur et écrivain marocain Mahi Binebine l'avait également fait remarquer dimanche matin, dans un post Facebook.

"J'ai bien compris que la date du 22 septembre correspondait à celle du dépôt des candidatures. C’est à dire : la photo d’une œuvre et un CV comme on en présente à longueur de temps pour toutes sortes de concours. Une sélection sera bien entendu faite sur cette base ; les artistes retenus auront de nouveaux délais pour préparer et peaufiner leur œuvre. On ne nous demande rien de plus !!", a-t-il écrit, estimant qu'il s'agissait d'une nouvelle "polémique stérile".

12 artistes présélectionnés

Une fois les candidatures sélectionnées et les oeuvres déposées, un comité composé d’experts du monde de l’art procédera à la sélection de douze artistes.

Les œuvres finales qui habilleront les avions seront choisies par un jury présidé par l'artiste et président de la Fondation nationale des musées (FNM) Mehdi Qotbi et composé d’artistes de renom et de critiques d’art ainsi que par le vote du public, ajoute la même source.

Un vernissage d’exposition, organisé au Palais Dar El Bacha à Marrakech, viendra clôturer le concours et sera l’occasion d’annoncer les trois gagnants de la compétition. Les œuvres gagnantes seront exposées afin de donner aux invités un avant-goût du travail des lauréats "Wings of African Art", a fait savoir la RAM, ajoutant que cette exposition sera organisée en partenariat avec la FNM.

Au moment où le Maroc s’apprête à accueillir la COP 22, "Wings of African Art" a pour vocation de "mettre en avant une Afrique dynamique, créative et tournée vers l’avenir et de promouvoir l’art africain", selon la RAM. Une stratégie de communication lancée alors que la compagnie, qui dessert déjà une trentaine de destinations africaines, entend se positionner davantage sur le continent.

Dans un communiqué diffusé lundi, l’Association marocaine des arts plastiques (AMAP) et le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels (SMAPP) ont exprimé leur "étonnement" face aux délais impartis par Royal Air Maroc (RAM) dans le cadre de ce concours.

"C’est avec étonnement et incrédulité que l’Association marocaine des arts plastiques et le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels ont appris les délais impartis par la RAM pour la réalisation d’œuvres plastiques ornant trois avions de la compagnie nationale", indique un communiqué conjoint de l’AMAP et la SMAPP. L’Association et le Syndicat estiment que ce délai est "absolument insuffisant" pour un artiste africain qui se trouve dans un pays lointain.

LIRE AUSSI: