Huffpost Tunisie mg

Petrofac sur le point de quitter la Tunisie: Cheikhrouhou annonce des solutions

Publication: Mis à jour:
HELA CHEIKHROUHOU
Capture écran
Imprimer

La majorité des protestataires de l'entreprise Petrofac à Kerkennah ont adhéré aux solutions proposées pour calmer les tensions et mettre fin à la crise qui menace l'entreprise, a déclaré Hela Cheikhrouhou, ministre de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, sur les ondes de Mosaique Fm, lundi 19 septembre.

La ministre a expliqué qu'un conseil ministériel auquel ont participé également des représentants de l'Union Générale Tunisienne du Travail et de ladite entreprise, a donné naissance à un accord stipulant la création d'une entreprise polyvalente en vue d’embaucher les chômeurs n’ayant pas le baccalauréat. Le capital social de ladite entreprise sera de 2,5 millions de dinars et elle sera financée par le secteur pétrolier.

Ces mesures ont été prises suite aux menaces de Petrofac de quitter le pays.

Elle a ajouté que les protestations faites pas des habitants de la région, qui ne travaillent pas à Petrofac font perdre plus de 200 millions de dinars cette année.

La ministre a précisé qu'il a été convenu, d'une part, de régulariser la situation de tous les protestataires titulaires d'un diplôme ( bac et plus) qui sont au nombre de 266. D'autre part, de financer et épauler pendant deux ans, les porteurs de projets dans la région.

Par ailleurs, Cheikhrouhou a assuré que le conseil a décidé de faire entorse aux règles et de ne pas poursuivre en justice, les jeunes démunis qui ont saccagé la région lors des protestation et ce, pour préserver la paix sociale.

Il est à noter que Petrofac avait fermé ses portes, fin du mois d’avril 2016, en raison de sit-in et de protestation.

Pour rappel, des affrontements entre policiers et des manifestants qui bloquaient la circulation des camions de l'entreprise Petrofac aux îles Kerkennah, devant le port de Sidi Youssef et sur la route menant à la localité de Mellita, avaient fait dans la nuit de jeudi à vendredi 15 avril, 6 blessés du côté des forces de l'ordre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.