Huffpost Tunisie mg

Youssef Chahed à la tête du comité politique de Nidaa Tounes: Ridha Belhadj mécontent!

Publication: Mis à jour:
NIDAA TOUNES
Facebook/Bloc parlementaire nidaa tounes
Imprimer

Avec la rentrée politique, Nidaa Tounes a choisi de reprendre les devants de la scène avec ses interminables crises; après l’épisode de la pétition –signée, en fin de la semaine dernière, par trente-huit députés du bloc parlementaire du mouvement– ayant pour objet d’élire un nouveau président du bloc, les dirigeants du mouvement viennent de désigner le chef du gouvernement d'union nationale, Youssef Chahed, à la tête du comité politique du Nidaa.

Réunis au cours de l’après-midi du dimanche 18 septembre, les membres du comité politique – dont les ministres et quelques députés – de Nidaa Tounes, ont donc convenu d’attribuer la lourde tâche au nouveau chef du gouvernement.

Ainsi, Chahed succédera à Ridha Belhadj à ce poste duquel le concerné avait démissionné en mai dernier.

Cette nouvelle nomination ne semble pas plaire à l’ancien président qui a annoncé, dans une déclaration accordée à la radio Mosaïque FM, que la réunion de ce dimanche est une initiative de Hafedh Caïd Essebsi qui serait en train de tenter de "renverser les structures du mouvement".

Ridha Belhadj a en effet expliqué que Hafedh Caid Essebsi a convoqué ladite réunion sans prévenir la totalité des membres du comité politique. Et d’ajouter que celui-ci a même proposé de nouveaux noms pour les intégrer audit comité sans aucune consultation.

Interrogé sur la désignation de Youssef Chahed, Ridha Belhadj n’a pas hésité à rappeler que cette nomination viole la désignation de la séparation du volet gouvernemental du volet partisan.

Rappelons que lors de la crise de Nidaa Tounes, survenue au lendemain des élections de 2014, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait créé la Commission des treize et avait nommé Youssef Chahed à sa tête.

Le fondateur de Nidaa Tounes pensait, à l’époque, que cette Commission allait réussir à calmer les esprits auprès des autres dirigeants. Chahed avait raté sa mission et Nidaa Tounes s’était, officiellement, divisé avec la naissance du Mouvement projet Tunisie, le nouveau parti politique de Mohsen Marzouk.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.