Huffpost Maroc mg

Marche anti-PJD: Driss Lachgar et Mehdi Bensaid crient au complot

Publication: Mis à jour:
MARCHE ANTI BENKIRANE CASABLANCA
Mouannis/AIC PRESS
Imprimer

POLITIQUE - La "marche anti-PJD" organisée dimanche 18 septembre à Casablanca, suite à plusieurs appels à manifester lancés sur les réseaux sociaux, continue de susciter des réactions sur les réseaux sociaux. La classe politique, elle, est divisée entre ceux qui condamnent la marche, ceux qui soutiennent ... et ceux qui crient au complot.

Driss Lachgar y croit dur comme fer: La marche de Casablanca est un vilain complot ourdi par la majorité pour gagner en popularité et en audience. Et il le dit explicitement: "la marche de Casablanca est un complot qui sert les intérêts de la majorité gouvernementale", a-t-il déclaré lors d'une conférence organisée ce mardi 19 septembre. "Le gouvernement assume la pleine responsabilité de cette marche", a poursuivi le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), qui insiste sur le fait que "le gouvernement est une institution constitutionnelle qui doit endosser ses responsabilités dans le contexte actuel, et qui doit dépasser les intérêts partisans".

Mehdi Bensaid, député du Parti authenticité et modernité (PAM) et président de la commission des Affaires étrangères et de la défense nationale à la Chambre des représentants, a, lui, tombé la veste pour porter manteau, chapeau et pipe à la Sherlock Holmes. "Finalement, à qui profite le crime?", s'est-il questionné dans un statut ambivalent publié sur son compte Facebook, laissant poindre ses doutes sur les initiateurs de la marche de Casablanca.

LIRE AUSSI: Décryptage: Le PJD a-t-il tenté d'"islamiser" la société marocaine au cours de son mandat?