Huffpost Algeria mg

Le SG de l'OPEP "optimiste" sur les résultats de la réunion d'Alger

Publication: Mis à jour:
OPEC
An OPEC branded flag sits on a table ahead of the 169th Organization of Petroleum Exporting Countries (OPEC) meeting in Vienna, Austria, on Thursday, June 2, 2016. Saudi Arabia is ready to consider a surprise deal with fellow OPEC members, attempting to mend divisions that had grown so wide many dubbed the group as good as dead. Photographer: Akos Stiller/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu, dimanche à Alger le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, indique l’APS.

L'audience "a permis d'aborder les questions liées à la situation prévalant sur les marchés pétroliers à la veille de la tenue de la réunion informelle de l'OPEP à Alger", précise la même source, ajoutant qu'"il a été fait état des dispositions prises pour faire de cette importante réunion une réussite afin d'arriver à stabiliser le marché et le prix du pétrole".

L'entretien s'est déroulé en présence du ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa.

à cette occasion le Secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) Mohammed Sanusi Barkindo a exprimé, dimanche à Alger, son "optimisme" quant aux résultats attendus de la réunion informelle de cette organisation prévue le 27 septembre en cours à Alger.

Interrogé par l'APS sur la décision qui sera prise lors de cette réunion, prévue en marge du 15ème Forum international de l'Energie, M. Barkindo s'est dit "optimiste" sur les résultats de la réunion tout en saluant les efforts déployés par l'Algérie pour rapprocher les points de vue des pays Opep et non-OPEP en espérant que ces efforts donnent lieu à des résultats positifs.

Dans ce sens, il a expliqué que les ministres de l'Energie de l'OPEP pourraient convoquer une réunion extraordinaire s'ils arrivaient à un consensus lors de la réunion informelle d'Alger.

Explicitant le processus de prise de décision au sein de l'OPEP, il a indiqué qu'une réunion informelle n'était pas une réunion de prise de décision, et qu'une réunion informelle le reste jusqu'à ce que les ministres des pays membres décident eux-mêmes de la nécessité de prendre certaines décisions.

C'est à ce moment-là, a-t-il poursuivi, qu'une réunion informelle pourrait décider de convoquer une réunion extraordinaire dans le but de prendre des décisions.

"Donc, on propose que cette réunion informelle (d'Alger) aboutisse à une réunion extraordinaire dans le but de prendre des décisions" de nature à stabiliser les prix du pétrole, a relevé le SG de l'OPEP.

Pour rappel, M. Boutarfa avait déclaré la semaine passée à Moscou que la réunion informelle de l'Opep d'Alger allait "offrir l'opportunité pour parvenir à un accord qui favorisera la stabilisation du marché du pétrole".

"L'Algérie a une proposition qu'elle soumettra aux participants de la réunion d'Alger. Nos consultations menées auprès de nos partenaires montrent qu'il y a un consensus autour de la nécessité de stabiliser le marché. C'est déjà un point positif", avait-il observé.

Le ministre s'était rendu notamment au Qatar, en Iran et à Moscou et s'était entretenu avec de hauts responsables, dont le SG de l'OPEP, sur la situation du marché pétrolier et sur les perspectives de la réunion d'Alger.

Il avait rencontré ses homologues saoudien, russe, iranien et qatari ainsi que le SG de Forum international de l'énergie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.