Huffpost Maroc mg

Les images de l'intervention de la police pendant la fausse alerte attentat à Paris

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TERRORISME - Le quartier des Halles entre le 1er et le 2e arrondissement à Paris a été perturbé par une fausse alerte attentat samedi 17 septembre dans l'après-midi. Plusieurs brigades de police dont la BRI se sont déployées dans les rues du quartier très fréquenté.

Plusieurs rues du quartier ont été bloquées et de nombreux policiers ont été dépêchés sur place. Un hélicoptère a même été aperçu, survolant le quartier Etienne-Marcel où se situe l'Église Saint-Leu-Saint-Gilles. L'impressionnant dispositif déployé a rapidement donné lieu à des suspicions d'attentat parmi les passants. L'application "alerte attentat" a d'ailleurs envoyé un message d'alerte. Une prise d'otage a également été évoquée, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

"Par précaution, le système d'alerte aux populations SAIP a été immédiatement déclenché", a expliqué Bernard Cazeneuve, saluant "la grande réactivité des forces de l'ordre et leur très grand professionnalisme en toutes circonstances, au service de la sécurité des Français".

Les circonstances restent à déterminer

"Il est nécessaire de donner un certain nombre d'informations. C'est un besoin pour une prise maximale de précaution", a justifié le porte-parole du ministère lors d'un point presse organisé près de la zone d'intervention. "Les circonstances qui ont mené à cette intervention restent à déterminer avec précision", selon le ministre de l'Intérieur.

"De ce que nous comprenons à ce stade, il y aurait eu un mouvement de foule dans la rue, qui aurait conduit des personnes à se confiner dans l'église et provoqué l'alerte", a relaté Patrice Latron, directeur du cabinet du préfet de police. A ses côtés, Pierre-Henry Brandet a poursuivi: "à 15H39 les services de police ont reçu un appel faisant état d'une possible prise d'otages en cours à l'église St-Leu".

"Immédiatement l'alerte est donnée et les premiers effectifs de police arrivent sur les lieux et sont rejoints très rapidement par des effectifs de la BRI. Le quartier a été bouclé et un périmètre de sécurité a été installé", a-t-il ajouté.

Ensuite, le prêtre puis d'autres personnes sont sorties de l'église, les mains en l'air. Les hommes de la BRI on alors investi les lieux: au bout d'"environ une heure", ils ont constaté qu'il n'y avait aucun danger. "Ca se termine bien, c'est une fausse alerte, qui a permis de démontrer que le dispositif prévu en cas d'alerte ou d'attentat terroriste fonctionne parfaitement", a affirmé le porte-parole du ministère.

LIRE AUSSI:

  • Fausse alerte attentat à Paris, l'opération de police terminée