Huffpost Maroc mg

Depuis Washington, Hakima El Haite appelle à un partenariat mondial pour protéger les océans

Publication: Mis à jour:
HAKIMA EL HAIT
Depuis Washington, Hakima El Haite appelle à un partenariat mondial pour protéger les océans | DR
Imprimer

CLIMAT - Semaine diplomatique chargée pour le Maroc à New York et Washington, à deux mois de la COP22. Alors que le pays vient d'annoncer qu'il ratifiera l'Accord de Paris sur le climat mardi 21 septembre, à l'occasion de la 71e Assemblée générale de l'ONU, qui se tient à New York depuis le 13 septembre, la ministre déléguée chargée de l'Environnement et envoyée spéciale pour la mobilisation de la COP22 Hakima El Haite a plaidé, vendredi à Washington, en faveur d'un partenariat mondial pour préserver la biodiversité et la richesse des océans.

"Nous avons besoin d'un partenariat mondial pour mettre en place une stratégie destinée à protéger nos océans", a souligné la ministre, qui intervenait lors d'un panel intitulé "Oceans' Champions" tenu dans le cadre de la 3e édition de la conférence "Our Ocean" organisée dans la capitale fédérale américaine.

Hakima El Haite est ainsi revenue sur le rôle clé des océans dans le fonctionnement de la planète en tant que grand régulateur des conditions météorologiques et du climat, et réservoir naturel d'oxygène.

Un enjeu de taille pour le Maroc

L'enjeu est de taille pour le Maroc, qui dispose de deux façades maritimes s'étendant sur plus de 3.500 km sur l'Atlantique et la Méditerranée, alors même que 16% de la population et près de 90% des activités industrielle et touristique du pays se concentrent sur les côtes.

Les océans, qui n'ont pas été spécifiquement cités dans l’Accord de Paris, seront en tout cas au cœur de la 22e Conférence des parties à la Convention-cadre de l’Onu sur les changements climatiques (COP22) qui aura lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain.

La responsable marocaine avait en effet annoncé que durant la COP22, la journée du 12 novembre sera consacrée à ce thème, avec comme objectif le lancement d'une "stratégie globale" et un plan d'action pour la protection des océans.

LIRE AUSSI: