Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Après avoir béni les fiançailles d'un couple de 12 et 15 ans, le délégué de l'Enfance de Gafsa a été démis de ses fonctions

Publication: Mis à jour:
KIDS ABUSE
Twin sisters Aine (L) and Emer Quinn drink from bottles in the local parish hall after making their First Holy Communion in St. Mary's Roman Catholic Church, Cushendall, in this photo taken June 5, 2010. The reverence with which the Irish hold the Catholic Church had begun to fade even before the abuse scandals of recent years. As the economy boomed in the 1990s and 2000s, churches emptied. The abuse revelations have further undermined the Church's authority and fractured trust, alienating commi | Cathal McNaughton / Reuters
Imprimer

SOCIÉTÉ-Des fiançailles entre une adolescente de 12 ans et un adolescent de 15 ans, rien de choquant pour le délégué de l'Enfance de Gafsa, amené à enquêter sur les circonstances de cette union qui a suscité l'émoi de nombreux Tunisiens sur les réseaux sociaux.

Intervenu sur les ondes de Shems Fm le 15 septembre, il a estimé que cet pré-engagement matrimonial est conforme aux traditions et coutumes. Argument de poids pour le représentant de l'Etat: "sa corpulence ne donne pas à la fille l'air d'avoir 12 ans".

LIRE AUSSI: Fiancée à 12 ans. Le délégué de l'Enfance approuve et bénit cette union

Des déclarations qui ont entrainé une levée de boucliers. Réagissant à cette polémique, le soir même, le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance publie un communiqué sur Facebook annonçant l'évincement du délégué en question.

"Après concertation avec le chef du gouvernement, la ministre de la Femme et de l'Enfance a pris sa décision de démettre le délégué. Nous sommes vigilants quant aux droits de l'enfant que nous sommes engagés à les protéger rigoureusement", a déclaré Iyed Dahmani, porte parole du gouvernement sur les ondes de Shems Fm.

La mise à l'écart du délégué de l'Enfance signe-t-il la fin de l'affaire? Que sera le destin de ce couple d'adolescents? Le porte parole du gouvernement assure que le nouveau délégué qui sera nommé à Gafsa reprendra contact avec les familles pour suivre cette situation et faire en sorte de prévaloir l'intérêt supérieur de l'enfant conformément aux lois tunisiennes en la matière.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.