Huffpost Tunisie mg

Le fils de Pablo Escobar revient sur la deuxième saison de Narcos 2 et dévoile 28 erreurs

Publication: Mis à jour:
PABLO ESCOBAR
Daniel Becerril / Reuters
Imprimer

A la sortie de la 2ème saison de la série Netflix "Narcos" en septembre 2016, Sebastian Marroquin, fils de Pablo Escobar et adepte des révélations inédites sur sa famille, a partagé ses impressions sur la série, mentionnant les erreurs qu'il a déterrées et les faits qu'il dit infidèles à la réalité.

Ces erreurs, selon Marroquin, doivent être mises à nu, autrement, elles porteraient atteinte à l'histoire d'une nation et pourraient nuire aux victimes et aux familles.

Avertissement pour les fans de la série qui n'ont pas encore visualisé la deuxième saison: La suite de cet article comporte des spoilers.

Parmi les erreurs mentionnées par le fils du parrain:

  • Carlos Henao était son oncle maternel et n'était pas un narcotrafiquant
  • La fuite de La "Catedral" n'était pas aussi sanglante, un seul gardien a trouvé la mort et Escobar n'a pas été aidé par les autorités.
  • La CIA n'a pas proposé aux frères Castaño de fonder "Los Pepes"
  • La femme d'Escobar n'a jamais utilisé, ni acheté une arme.
  • Escobar n'a pas tué le colonel Carrillo de ses propres mains
  • "Leon" n'a pas vécu aux États-Unis, il a toujours été loyal à Escobar
  • Escobar n'a jamais menacé la ville de Cali
  • La mère d'Escobar a trahi son fils et s'est alliée avec ses autres fils et filles contre lui pour l'argent.En 2009, Sebastian Marroquin un architecte de 32 ans, révèle sa vraie identité. Il s'appelle Juan Pablo Escobar et est en fait le fils de Pablo Escobar, le parrain des parrains de la ­cocaïne en Colombie.

Révélations sur son enfance

Dans une interview faite par Paris Match en 2009, Sebastian Marroquin est revenu sur son passé et celui de sa famille. Il a aussi présenté ses excuses aux familles colombiennes auxquelles son père a causé des torts irréparables.

En sortant de l'ombre, le fils d'Escobar a voulu soulager la douleur qui a longtemps touché la Colombie et se réconcilier avec son pays. Il a relaté les faits vécus pendant son enfance qu'il a qualifiée de "prison dorée", et a levé le mystère sur plusieurs épisodes de la vie de famille d'un baron du crime, le fameux Pablo Escobar.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.