Huffpost Tunisie mg

Pour les insomniaques, une nouvelle étude révèle les secrets du cerveau humain

Publication: Mis à jour:
SLEEPY
BSIP via Getty Images
Imprimer

La logique dit que moins vous dormez, plus vous serez fatigué. Mais si vous avez déjà fait une nuit blanche, vous avez probablement expérimenté un phénomène tout à fait contraire. A 4h, vous pouvez à peine ouvrir vos yeux. Puis, à 8h, vous êtes tout à fait éveillé,

Pourquoi ressentez-vous de moins en moins l'envie de dormir au fur et à mesure que le temps passe?

Les scientifiques ont longtemps soupçonné que le cerveau suivait le rythme circadien naturel, le rythme qui régule l'horloge interne. Une étude récente confirme cette théorie, mais en cours de route, les chercheurs ont fait une découverte surprenante.
The brain has multiple ‘clocks’

Le cerveau a de multiples horloges

Les IRM effectuées sur des adultes restés éveillés toute la nuit, ont révélé que l'envie de dormir était reliée à deux facteurs: la période d'éveil de chaque individu, et le rythme circadien, ou en d'autres termes l'horloge biologique.

Toutefois, ce qu'ils ont découvert, c'est que toutes les régions du cerveau ne sont pas affectées par ces deux facteurs de la même façon, à la même heure.

En effet, certaines parties du cerveau enregistrent vos tentatives de garder les yeux ouverts toute la nuit, tandis que d'autres parties s'intéressent plus au fait que l'horloge dise "8h du matin!".
Et la manière dont les différentes parties du cerveau réagissent aux différents signaux change tout au long de la journée.

via GIPHY

"C'est la première fois que nous avons la preuve que le cerveau humain comporte de multiples horloges," révèle Pierre Maquet, chercheur en sommeil à l'Université de liège, Belgique, au Huffington Post US.

Il se passe des choses là haut!

Ces recherches montrent que les heures du sommeil ne sont pas seulement définies par les heures où l'on a été éveillé, mais aussi par le rythme circadien, qui plonge approximativement à 2h et 4h du matin et 1h et 3h de l'après-midi, c'est là que l'envie de dormir surgit.

"La performance cognitive reste constante pendant environ 16 à 18h" explique Maquet, et si vous restez éveillé plus longtemps durant la nuit, votre performance va décroître, atteingant son minimum aux environs de 4h à 6h du matin."

Selon les chercheurs, cette étude conduira à des solutions qui serviront à faire le diagnostic des troubles du sommeil.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post US a été traduit de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.