Huffpost Algeria mg

Taoufik Makhloufi persiste signe: "Je ne regrette pas mes propos, j'ai dit ce que j'avais à dire"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Taoufik Makhloufi persiste et signe: il ne reviendra pas sur son coup de gueule à Rio de Janeiro, à la fin des Jeux Olympiques 2016. Le double médaillé d'argent a réitéré ses accusations contre certains responsables du sport algérien, lors de son arrivée mercredi 14 septembre en fin d'après-midi à Alger.

L'athlète algérien a exprimé son ambition. Il a indiqué que son objectif est désormais les prochains JO-2020 à Tokyo, au Japon. "Je suis bien évidemment content et heureux d'avoir pu offrir ces deux médailles d'argent à l'Algérie, même si notre délégation pouvait faire mieux. C'est une satisfaction pour moi. Mon objectif est désormais les prochains JO-2020 à Tokyo", a-t-il indiqué.

Le Ministre de la Jeunesse et des sports, Hadi Ould Ali, ainsi que les parents de Makhloufi, étaient présents à l'accueil du champion algérien à l'aéroport Houari-Boumediène.

Le quotidien El Khabar, citant des sources proches de cet athlète, a affirmé que le médaillé d'or a exigé que le chef de mission de la délégation, Amar Brahmia et le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf, soient absents.

Le médaillé d'argent au 800m et 1500m avait effectivement accusé ces deux responsables, entre autres, de saboter le sport algérien et de nuire à sa personne, dans une déclaration à la Radio Algérienne. Appelé à revenir sur ses déclarations fracassantes, Makhloufi a maintenu ses propos.

"Je ne reviens pas sur mes propos. Je pense que mon message a été reçu cinq sur cinq. La balle n'est pas dans mon camp", a-t-il indiqué. "Je suis un athlète qui doit se concentrer uniquement sur le terrain. Je suis ni responsable ni un politicien. J'ai dit ce que j'avais à dire. Pour le moment, je vais savourer mes deux médailles, après on en parlera", a-t-il ajouté.

Le natif de Souk Ahras, interrogé sur la performance de taille réalisée par l'athlète paralympique Abdelatif Baka, a félicité le sacré médaillé d'or au 1500 m aux Jeux paralympiques qui se déroulent actuellement à Rio. Il ne cachait pas sa joie après la consécration de son compatriote.

"Je suis très content pour Baka que je félicite au passage pour sa performance. Franchement, j'ai ressenti sa joie parce que j'ai goûté déjà au plaisir d'une consécration olympique", a-t-il affirmé. Makloufi a également commenté le chrono des frères Baka, qui ont été plus rapides au 1500 que les champions olympiques, dont Matthew Centrowitz. "Pour ce qui de son temps, j'estime que les chronos importent peu dans ce genre de compétitions majeures, assez tactiques. Le plus important c'est de gagner l'une des trois médailles", a-t-il expliqué.

Après ces deux médailles de Rio, Taoufik Makhloufi a pris part à deux meetings: à celui Saint-Denis à Paris, où il a terminé 2e au 800 m, et au meeting de Bruxelles, où l'athlète algérien s'est contenté de la 4e place au 1500 m après avoir longtemps mené la course.

La performance du natif de Souk Ahras intervient quatre ans après le le titre olympique du 1500 m conquis aux JO-2012 de Londres.

LIRE AUSSI: Athlétisme: Taoufik Makhloufi 2e au Meeting de Paris, record personnel pour le Kenyan Alfred Kipketer

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.