Huffpost Maroc mg

Le Maroc et l'Espagne arrêtent un Marocain près de Barcelone pour propagande terroriste

Publication: Mis à jour:
ARRESTATION MAROCAIN ESPAGNE
Un Marocain arrêté près de Barcelone pour propagande terroriste | Policia Nacional Min. Interior
Imprimer
ARRESTATION - Nouveau coup de filet en Espagne. Un Marocain a été arrêté ce mercredi 14 septembre à Manrèse, une ville située dans la province de Barcelone, en Catalogne. Il faisait la propagande de l'idéologie jihadiste sur le web.

Selon un communiqué du ministère espagnol de l'Intérieur, l'homme a été arrêté par les agents du bureau d'information générale de la police nationale espagnole, en collaboration avec la police nationale de Catalogne, la Brigade de renseignements du commissariat provincial de Cordoue et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) du Maroc.

Le détenu se servait de nombreuses plateformes virtuelles pour diffuser les messages d'endoctrinement et la stratégie de radicalisation du groupe terroriste Daech, précise le ministère.

Un caractère instable et violent

L'investigation a permis de fournir d'autres éléments montrant le danger posé par cet individu, en particulier son caractère instable et violent qui l'avait conduit, ces derniers mois, à multiplier les contacts avec un rapatrié de la zone de conflit syro-irakienne à qui il demandait, généralement à travers les réseaux sociaux, des conseils sur ses activités de propagande.

L'enquête, toujours en cours, a également permis le démantèlement d'une plateforme virtuelle très active dans la propagation de messages jihadistes, indique le ministère de l'Intérieur.

Fin juillet, la police espagnole avait procédé à l'interpellation de deux Marocains soupçonnés d'appartenir au groupe terroriste Daech. Ces deux hommes, deux frères âgés de 32 et 22 ans, habitaient à Gérone, dans la région de la Catalogne. Ils sont accusés d'avoir envoyé des fonds au groupe terroriste en utilisant de fausses identités.

La coopération entre le Maroc et l'Espagne au niveau sécuritaire, notamment dans la lutte antiterroriste, s'est renforcée ces derniers mois. Elle pourrait connaître un nouvel élan avec la signature prochaine d'un accord global de coopération sécuritaire avec Europol, agence qui vise à faciliter l'échange de renseignements entre les polices nationales européennes, mais également avec certaines agences sécuritaires hors UE.

LIRE AUSSI: