Huffpost Maroc mg

Le réalisateur américain Oliver Stone invite le président Obama à pardonner à Edward Snowden

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CINÉMA - Olivier Stone a prié samedi le président américain Barack Obama de pardonner à Edward Snowden avant qu’il ne quitte bientôt ses fonctions à la Maison-Blanche, tout en avouant le peu de chance que cela se produise.

«Même si aucun pardon ne semble possible, j’espère que M. Obama sera touché par la lumière et qu’il pourra lui pardonner», a déclaré Oliver Stone au Festival international du film de Toronto durant la conférence de presse qui a suivi la présentation en première mondiale de son nouvel opus Snowden.

Avec ce dernier long métrage, dont la sortie en salle est prévue pour le 16 septembre prochain, le réalisateur américain revient sur le programme de surveillance mondiale organisé par les services de sécurités américains et britanniques.

Un scandale révélé au grand jour par Edward Snowden, l’ex-informaticien à la NSA qui fait face à des accusations graves d’espionnage. Il s’est depuis réfugié en Russie. «Il rentrerait au pays s’il était certain qu’on lui donnerait un procès équitable», a précisé le vétéran Stone.

Selon le réalisateur, les opérations de surveillances menées en sous-main par la NSA se sont réalisées dans des conditions ultra-secrètes que personne n’aurait pu imaginer l’ampleur si Edward Snowden n’avait pas un jour pris le risque de tout dévoiler.

«Les autorités mentent sur le sujet tout le temps. Ce qu’ils font est illégal et ils continuent pourtant de le faire. Nous ne saurons jamais tous les détails de cette histoire, mais aujourd’hui, le monde est hors de tout contrôle et nous ne savons pas qui fait quoi et à qui», a déploré le cinéaste plusieurs fois oscarisé.

Dans les habits du héros (ou du traître?), l’acteur Joseph Gordon-Levitt qui a pris à son tour la parole pour défendre l’homme derrière son personnage. «Ce qui me fascine chez lui, c’est son patriotisme, a-t-il dit. Tout ce qu’il a fait, c’est par amour pour son pays. La fierté qu’il ressent pour son pays lui a permis de demander des comptes au gouvernement. Je sais qu’il aimerait revenir chez lui. J’espère que cela va se produire un jour.»

Gordon-Levitt veut rester optimiste quant à la surveillance des données privées des citoyens. «Il ne faut pas hésiter à critiquer certaines conduites du gouvernement américain. Je garde l’espoir qu’en vivant dans un pays libre notre voix peut être entendue et ainsi éviter que les choses se dirigent vers la mauvaise direction. Je n’abandonne pas!»

Au cours d’un événement spécial prévu le 14 septembre, Olivier Stone s’entretiendra avec Edward Snowden via Moscou par communication satellite.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les célébrités qui seront au TIFF 2016
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction