Huffpost Maroc mg

Trente individus devant la justice pour les incendies de forêts qui ont touché le nord du Maroc

Publication: Mis à jour:
INCENDIE
Trente individus devant la justice pour les incendies de forêts qui ont touché le nord du Maroc | DR
Imprimer
SOCIÉTÉ - Trente individus soupçonnés d'avoir provoqué des incendies de forêts dans les provinces de Tétouan, Chefchaouen et Ouazzane ont été déférés devant la justice depuis le début de l'année jusqu'au début du mois de septembre.

Selon le commandement régional de la gendarmerie royale, cité par l'agence MAP, neuf d'entre eux ont été arrêtés en flagrant délit et ont avoué leurs actes. La dernière arrestation en date remonte au lundi 12 septembre, lorsqu'un individu a été arrêté en flagrant délit par la gendarmerie royale de Chefchaouen pour avoir causé un incendie de forêt dans la région de Bab Taza, qui a ravagé environ 60 hectares, selon la même source.

98% des feux de forêts d'origine humaine

Le Maroc fait face depuis le début de l'été à une série d'incendies touchant ses forêts, notamment dans la commune de Jbel Lahbib (Tétouan), les caïdats de Khmis-Sahel, Boujediane (Larache), Bab Taza et Ksar El Majaz (province de Fahs-Anjra), lesquels ont été maîtrisés après avoir ravagé plusieurs centaines d'hectares.

Le Maroc perd chaque année 3.000 hectares de forêts qui partent en fumée, avec un moyenne de 290 incendies par an, indiquait récemment au HuffPost Maroc Fouad El Assali, le président du Centre national de gestion des risques climatiques et forestiers. Abdeladim El-Hafi, Haut commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, avait confié au 360 que 98% des feux de forêt étaient d'origine humaine.

LIRE AUSSI: