Huffpost Tunisie mg

Ce logiciel sait si vous cherchez à changer de travail

Publication: Mis à jour:
LINKEDIN
HStocks via Getty Images
Imprimer

EMPLOI - Les personnes qui cherchent à changer de travail font bien attention à être le plus discret possible pour ne pas mettre au courant leur employeur actuel.

Joberate, une start-up américaine, propose une solution aux entreprises qui veulent savoir lesquels de ses employés sont sur le départ.

L'entreprise a mis au point un logiciel qui analyse les données des employés disponibles publiquement sur les réseaux sociaux (ou en achetant ces informations auprès d'entreprises spécialisées). Elle établit ensuite un "J-score", un nombre qui quantifie le niveau d'activité d'un employé en rapport avec la recherche d'emploi.

Plus l'individu commence à suivre des comptes Twitter d'entreprises, plus il clique sur des liens en rapport avec l'écriture de CV ou l'emploi sur son fil Facebook, plus il fait de connexions professionnelles sur Linkedin, plus son score sera haut.

Joberate ne voit pas l'activité sur les réseaux sociaux quand celle-ci est définie comme privée, assure l'un des co-fondateurs Michael Bygelman au Washington Post. Elle ne surveille pas non plus l'activité sur les moteurs de recherche.

Les RH aiment de plus en plus les données

"La société est en mesure de quantifier beaucoup de choses à propos des événements de la vie des gens, explique-t-il. Mais il y a une chose dont nous ne disposons pas encore de beaucoup d'éléments: l'activité de recherche d'emploi. Jusqu'à maintenant, chaque fois que quelqu'un démissionne, c'est un choc:"

Le quotidien américain rappelle que les départements des ressources humaines ont de plus en plus recours à des technologies d'analyse des données pour prédire le comportement des employés, en analysant le nombre de fois où ils utilisent leur badge pour entrer et sortir du bureau (pour évaluer leur bien être), ou en mesurant leur temps passé sur des sites en rapport avec l'emploi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.