Huffpost Tunisie mg

Hajj: Que font les musulmans pendant leur pèlerinage ?

Publication: Mis à jour:
HAJJ
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Le hajj est pour les musulmans le pèlerinage aux lieux dits saints de la ville de La Mecque en Arabie saoudite. C’est entre les 8 et 13 du mois lunaire de Dhû al-hijja, douzième mois de l'année musulmane, qu’a lieu le grand pèlerinage à La Mecque, le cinquième pilier de l’islam.

Cette année, la station de Arafât a lieu dimanche 11 septembre, Il s'agit du plus grand pilier du hajj et sa plus grande journée.

Les pélerins sont à ‘Arafât durant la 9 ème journée de Dhu al-Hijjah, en état de sacralisation (Ihrâm).

Quels sont les rites du Haj ?

Premier jour : 8 dhû al-hijja

Les pèlerins déclarent leur intention de faire le pèlerinage par une formule rituelle répétée par trois fois. Ils se mettent en état de sacralisation (ihrâm). Il font sept tours autour de la Kaaba puis sept fois la marche (420 m dans un long couloir attenant à la mosquée) entre Safâ et Marwah en souvenir de l'errance d'Agar à la recherche d'eau pour Ismaël.

Les pèlerins se rendent au lieu dit « Mina » à 4 km de La Mecque et y font les prières de l'après-midi (asr), du soir (maghreb et icha) et de l'aube (fajr).

Deuxième jour : 9 dhû al-hijja

Lorsque le soleil se lève, les pèlerins avancent vers la montagne ʿArafat (20 km) et y font la prière de midi (dhur) et de l'après-midi en s'assurant bien d'être au-dedans des frontières de ʿArafat. Ils restent dans ce territoire jusqu'au soleil couchant. C'est de ce point que Mahomet fit son discours d'adieu.

Après le coucher du soleil, ils vont vers« Muzdalifah. ». À l'arrivée, ils commencent par les prières du soir. Ils restent à Muzdalifa jusqu'à ce que la nuit tombe. Les pèlerins vont se munir de cailloux pour la suite des rites (49 cailloux : 7+21+21).

arafat

Troisième jour : 10 dhû al-hijja

Après la prière du matin, les pèlerins reviennent vers Mîna. Le premier jour de la fête du sacrifice (Aïd al-Adha). Ils parcourent les 300 m qui les séparent du lieu où Abraham emmena son fils Ismaël pour le sacrifier. Sur le parcours, ils rencontrent trois piliers qui symbolisent les trois points où le diable (Iblîs) tenta de le détourner. Les pèlerins lapident ces piliers avec les cailloux ramassés la veille.

mina

Dans l'intervalle, il faut sacrifier l'animal d'offrande qui symbolise le bélier qu'Abraham a sacrifié à la place de son fils. Il faut en manger mais la plus grande partie doit être donnée. Les pèlerins ont la possibilité de payer le montant de l'offrande à une banque gérée par les autorités locales.

mouton

Quatrième et cinquième jours : 11 & 12 dhû al-hijja

Les pèlerins durant chaque jour de Tachriq, lapident les 3 stèles de Mina, d'abord la plus petite, puis la médiane et enfin la plus grande, celle de Aqaba. Sur chacune, ils jettent 7 cailloux en disant : Allah Akbar (« Allah est le plus Grand »)… entre deux stèles, ils font face à la Quibla et récitent quelques invocations.

Ensuite, ils effectuent une dernière circumambulation: celle d'adieu et sortent de l'état de sacralisation: les hommes, se coupent les cheveux, se rasent le crâne, les femmes, raccourcissent la longueur des cheveux.

hajj

Souvent les pèlerins visitent la mosquée du Prophète Mahomet à Médine

Il est à noter que cette année, des mesures "high-tech" ont été mises en place pour améliorer la sécurité et les pèlerins sont dotés d'un bracelet électronique où devraient être stockées des données personnelles et médicales. Des caméras de surveillance supplémentaires ont également été installées pour mieux contrôler les mouvements de foules.

L'année dernière, le hajj a été endeuillé jeudi 24 septembre 2015, après la mort de 717 personnes de différentes nationalités dans une bousculade. Le drame s'est produit à Mina –tout près de La Mecque–, en marge du rituel de la lapidation des stèles de Satan.

Rappelons que le ministre des Affaires religieuses a affirmé qu'au total, 7100 pèlerins tunisiens accomplissent, cette année les rites du Hajj, sans compter les membres de la délégation officielle 430 et les pèlerins au nombre de 750 qui sont pris en charge.

Lors d’une rencontre avec les médias, lundi 20 avril 2015, le ministre des Affaires religieuses Othman Battikh a révélé que, conformément aux quotas accordés à la Tunisie par le Royaume de l’Arabie saoudite, 8.300 citoyens tunisiens auront le droit, pour cette année 2015, correspondant à l’an 1436 du calendrier de l’Hégire, d’accomplir l’obligation religieuse du pèlerinage – sur un nombre total de 183.083 demandes déposées, soit un pourcentage d’acceptation d’un peu plus de 4,5%.

Le coût du pèlerinage pour la saison 2016 a été fixé par le ministère des Affaires Religieuses tunisien à exactement 8995 dinars tunisiens par personne.