Huffpost Algeria mg

Réunion tripartite à Paris entre le ministre de l'Energie, son homologue saoudien et le SG de l'OPEP

Publication: Mis à jour:
KHALID AL FALIH
A pumpjack lifts crude oil in 20 km from Baku. Azerbaijan, Monday, September 5, 2016 Saudi Arabia opposed the freezing of oil production, about this said today the Minister of Energy, Industry and Mineral Resources of the Kingdom Khalid Al-Falih. (Photo by Danil Shamkin/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Une réunion tripartite a regroupé vendredi 09 septembre à Paris le ministre de l'Energie, Noureddine Bouterfa, le ministre saoudien de l'Energie de l'Industrie et des Ressources minières, Khalid Al-Falih et le secrétaire général de l'OPEP, Mohammed Barkindo.

La réunion tripartite a suivi les entretiens entre les ministres des deux pays. Rien a filtré de cette rencontre mais selon une source proche de la délégation algérienne, cette réunion s'inscrit dans le cadre de la réunion informelle prévue à Alger le 27 septembre.

Le ministre de l'Energie, rappelle-t-on, s'est entretenu dans la matinée de vendredi à Moscou avec le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak. Il a déclaré que la réunion informelle des pays membres de l'OPEP "offrira l'opportunité pour parvenir à un accord qui favorisera la stabilisation du marché du pétrole".

Lire aussi: Pétrole: Boutarfa attendu jeudi à Moscou pour des entretiens avec son homologue russe

"L'Algérie a, dans ce sens, une proposition qu'elle soumettra aux participants de la réunion d'Alger. Nos consultations menées auprès de nos partenaires montrent qu'il y a un consensus autour de la nécessité de stabiliser le marché. C'est déjà un point positif", a indiqué M. Bouterfa, ajoutant que la rencontre d'Alger "pourrait bien déboucher sur une entente" des acteurs concernés par la question.

Le ministre de l'Energie, Noureddine Bouterfa, s'est dit vendredi à Paris "optimiste" quant au succès de la réunion informelle de l'OPEP à Alger pour arriver à un consensus sur le marché du pétrole.

"Je suis optimiste", a-t-il déclaré à l'APS et à la Télévision algérienne à l'issue de sa rencontre avec le ministre saoudien de l'Energie de l'Industrie et des Ressources minières, Khalid Al-Falih, et le secrétaire général de l'OPEP, Mohammed Barkindo.

"Nous sommes en relation avec les membres, le SG de l'OPEP et cela fait partie de ce travail de mise en marche d'un consensus et je suis optimiste", a-t-il souligné.

Le ministre a indiqué que les réunions à Alger, le 27 septembre, du 15e Forum international de l'énergie et de la réunion informelle de l'OPEP, ont été au centre des entretiens à Paris.

"Nous avons discuté de ces deux sujets et nous avons convenu de travailler notamment pour la réussite du forum, le dialogue producteur-consommateur est très important, et également la réunion informelle de l'OPEP sur laquelle nous travaillons pour essayer de trouver un consensus sur le marché" (du pétrole), a-t-il précisé.

Pour le ministre le dialogue entre les membres de l'OPEP est "déjà un succès" et "nous travaillons pour cela".

"Il y a le soutien de l'Arabie Saoudite, du Qatar, de l'Iran, du Venezuela, du Koweït et des pays non-OPEP, notamment la Russie où je viens d'avoir une grande discussion avec le ministre (Alexandre) Novak", a-t-il affirmé, soutenant que "tout cela est pour le succès de la réunion" d'Alger.

A l'issue de la même rencontre, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, a affirmé que les pays membres doivent agir pour la stabilité du marché du pétrole qui a connu une chute vertigineuse depuis 2014.

"Le marché du pétrole doit se stabiliser avec des prix moins volatils. C'est ce que nous essayons de faire à travers nos consultations pour que les pays membres agissent dans une seule direction: rétablir la stabilité durable du marché", a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI: "Un baril à 50 dollars est inacceptable", affirme Noureddine Boutarfa, ministre de l'Energie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.