Huffpost Maroc mg

Près de 300 migrants sont entrés clandestinement à Sebta via le Maroc cet été

Publication: Mis à jour:
SEBTA MAROC
Près de 300 migrants sont entrés clandestinement à Sebta via le Maroc cet été | Capture d'écran
Imprimer

IMMIGRATION - Les chiffres sont édifiants, bien qu'en légère baisse par rapport à l'été dernier. Entre juin et août 2016, 294 migrants, principalement originaires d'Afrique subsaharienne, sont entrés illégalement à Sebta via le Maroc, selon les chiffres compilés par l'agence de presse EFE avec l'aide de la Croix Rouge espagnole et de la Guardia Civil.

188 immigrés sont entrés au mois de juin dans l'enclave espagnole, 96 en juillet et 80 en août, soit 100 de moins qu'en 2015 pendant la même période (ils étaient 171 en juin, 137 en juillet et 86 en août). Ces migrants sont entrés principalement à Sebta cachés dans le double-fonds de véhicules, indique l'agence de presse espagnole.

Fait plutôt inhabituel, au mois d'août, aucune interception de migrants n'a eu lieu sur les côtes de la cité autonome, note encore EFE. En juin et juillet, par contre, les agents de sauvetage maritime et de la Guardia Civil ont arrêté huit embarcations clandestines.

Des mineurs et des femmes enceintes

La plupart des personnes ayant rejoint Sebta cet été étaient des hommes, mais 26 femmes (dont trois enceintes) et 18 mineurs ont également été recensés. Les migrants venaient de différents pays d'Afrique subsaharienne, principalement de Guinée Conakry, mais aussi du Maroc (13 immigrés), d'Algérie (9), du Bangladesh (7), du Sri Lanka (4) et un du Yémen.

Le 4 juin dernier, un assaut massif de 150 migrants sur la barrière frontalière entre Sebta et le Maroc avait permis à neuf d'entre eux d'entrer sur le territoire espagnol.

Pour faire face à l'afflux des migrants, l'Espagne avait renforcé en 2014 les clôtures frontalières dans les enclaves de Sebta et de Melilla, seuls territoires de l'Union Européenne sur le continent africain.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Melilla, forteresse de l'Europe
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction