Huffpost Tunisie mg

L'E-Fest revient cette année, une jouissance pour les amoureux de musique et d'arts visuels

Publication: Mis à jour:
EFEST
Skander Besbes
Imprimer

Avez-vous déjà entendu parler de "Echos Sonores", de "LE FEST" ou encore de "Intercal"?
C'est l’association Echos Electrik qui est derrière ces programmes artistiques, qui depuis 2003, oeuvre pour consolider la place de l'art numérique dans la culture tunisienne et s'est battue pour le développement de la Fête de la Musique.

L'association a aussi participé à la programmation artistique de différents festivals d'envergure (La Médina, Octobre Musical, Carthage...).

Gagnant en crédibilité et en notoriété, l'E-Fest est devenu une référence dans son domaine, grâce aux différentes initiatives entreprises, notamment les conventions établies avec les écoles d'art et les partenariats avec des centres culturels, ayant permis, entre autres, d'organiser des sessions de formation, accompagner les artistes et diffuser des concerts.

Pour les fans d'Arts, L'E-Fest revient en octobre 2016 à Tunis pour une dixième édition.

En attendant l'annonce du programme 2016, en rappel des 10 ans d'éditions précédentes, il convient d'indiquer que, dans ce festival, musiques électronique et électroacoustique ont toujours été au rendez-vous. Des artistes underground des plus revendiqués y ont pris part comme les Tunisiens Shinigami San, Dawan, Salem Jabou, Hamdi Ryder, Saifeddine Helal... et des invités des quatre coins du globe comme Belleruche, Marcel Dettmann, Wax Tailor, Bikya, Acid Washed, Filastine, Levon Vincent, Lazare Hoche, Boris Werner, The Black Dog, Brain Damage...

S'ajoutent à eux des artistes scénographes, audiovisuels mais aussi des vidéo-jokers qui viennent ajouter luminosité et beauté au festival.

L'E-Fest-X est le fruit de 10 années (d'où le "X") de travail acharné et de programmations artistiques. Dédié aux cultures numériques, musique, mapping, VJing et d'autres formes d'art contemporains, alignés à la créativité et l'innovation témoignent de son succès et de la loyauté des festivaliers.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.