Huffpost Maroc mg

Les radios et télévisions marocaines dépoussièrent leur grille pour la rentrée

Publication: Mis à jour:
TELEVISION
Ce que prévoient nos radios et télévisions pour la rentrée | Jupiterimages
Imprimer

MÉDIAS - Les radios et télévisions marocaines profitent de la rentrée pour dépoussiérer leur grille des programmes. Nouvelles émissions, nouveaux visages mais aussi une couverture spéciale des élections législatives. Tour d’horizon des principaux changements sur nos petits écrans et sur les ondes marocaines.

Priorité aux élections pour 2M

“Nous sommes dans une configuration électorale. Nous lançons une série d’émissions dont l’enregistrement a débuté aujourd’hui”, confie au HuffPost Maroc Samira Sitail, directrice de l’information de la chaîne 2M. L’émission de la deuxième chaîne nationale consacrée aux législatives s’appellera “Mawiid Maâ Al-Intikhabate” et sera animée par le journaliste phare de 2M, Jamaâ Goulahcen.

"Cette émission aura pour but d’interpeller directement des responsables politiques. Huit partis politiques de la majorité et de l’opposition ainsi que deux partis non représentés au Parlement seront invités”, explique la responsable de la chaîne.

Le concept? Des citoyens marocains mais aussi des acteurs de la société civile pourront poser leurs questions aux hommes et femmes politiques invités afin de renseigner davantage les téléspectateurs sur les programmes des partis. Avec cette émission quotidienne de 60 minutes, 2M souhaite aider les Marocains “à appréhender au plus près les élections”, selon notre interlocutrice.

Ce n’est pas tout. Car depuis la semaine dernière, une chronique animée par Younes Dakfir, le rédacteur en chef du quotidien Al Ahdath Al Maghrebia prendra place dans le journal télévisé arabophone du soir. A rythme bi-hebdomadaire, le journaliste commentera l’actualité politique relative aux élections législatives et décryptera les événements inhérents à l’organisation du scrutin. “C’est dans un souci d’outiller les téléspectateurs d’un point de vue politique avant les élections”, commente la directrice de l’information de 2M.

Autre nouveau programme de la rentrée, une capsule enregistrée avec l’ensemble des secrétaires généraux des partis politiques marocains, ou presque. Les chefs de partis ont joué le jeu pour détailler l’historique, les valeurs et l’idéologie de leurs formations, avant de répondre à une interview. Selon la rédaction de 2M, seul Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du parti de la Justice et du développement, n’a pas souhaité participer à ces capsules.

Côté divertissement, 2M compte miser sur “Studio Live”, son émission musicale hebdomadaire. En avril dernier, ce programme a officialisé le retour de l’animatrice Sanaa Kadmiri sur le petit écran. “Nous avons diffusé sept émissions depuis avril, qui été un succès. ‘Studio Live’ sera donc de retour cette rentrée”, nous confie l’animatrice qui officie à 2M depuis plusieurs années.

Des matinales totalement repensées pour 2M et Hit Radio

Du côté de la radio, le principal changement opère au niveau de la matinale. Après le départ de l’animateur Younes Lazrak du groupe 2M, c’est l’humoriste Youssef Ksiyer qui prend les commandes de “Oui mais non”, dans une version entièrement revisitée. “La principale nouveauté, c’est que les visages auxquels les téléspectateurs sont habitués à la télévision vont devenir des voix”, nous explique Fathia Laouni, la rédactrice en chef de Radio 2M.

Ouadih Dada, Jamaa Goulahcen, Reda Benjelloun mais aussi la journaliste Nadia El Youbi et Ihssane Benbel rejoindront donc la matinale de manière hebdomadaire afin de donner un avant-goût des programmes télé qu’ils animent. “La journaliste Nadia El Youbi animera un compte à rebours avant la COP22. Ce sera une chronique sur l’environnement”, précise Fathia Laouni.

D’autres nouvelles émissions sont en préparation pour cette rentrée, nous confirme Laouni, qui explique qu’il est “trop tôt pour en parler”, vu que certains contrats n’ont toujours pas été signés pour officialiser ces projets.

2M n’est pas la seule à revoir sa matinale. Si Hit Radio mise une nouvelle fois sur son animateur phare Momo Bousfiha pour la matinale, le programme est totalement repensé. “Nous avons décalé d’une heure la matinale, qui sera diffusée à partir de 7 heures du matin”, explique Ilham Boumehdi, la directrice générale adjointe de la radio destinée aux jeunes.

Alors que Momo était quasiment seul à animer cette tranche horaire, il sera rejoint cette saison par une panoplie de chroniqueurs, dont certains l’ont accompagné lors de son émission ramadanesque sur Médi1TV. “Dans la deuxième partie du morning, Momo invitera ses chroniqueurs à débattre de sujets d’actualité”, poursuit la DGA de Hit Radio. Parmi les nouvelles recrues du morning, la journaliste et chanteuse Jihane Bougrine et le rappeur Hatim, membre du groupe H-Kayne.

Pour cette nouvelle saison, Hit Radio a souhaité “renforcer la découverte de talents et la capacité de la radio à faire émerger des stars”, selon notre interlocutrice. De jeunes talents auront donc la possibilité de faire diffuser leurs titres et mixtapes sur les ondes à rythme quotidien. Une émission qui invite les auditeurs à pousser la chansonnette est également au programme. Celle-ci pourrait par la suite se transformer en véritable révélateur de talents, selon notre interlocutrice.

Une libre antenne encore plus libre

Doc Samad, qui animait la libre antenne “On t’écoute” chaque dimanche, sera désormais aux commandes de l’émission tous les soirs à partir de 23 heures. “Nous avons choisi cette tranche horaire pour garantir encore plus de liberté de ton à l’émission”, nous confie Ilham Boumehdi. Doc Samad est également derrière une émission spéciale élections législatives qui a débuté en août et qui se poursuit en septembre.

“L’émission ‘Sme3 Sawty’ est un studio mobile qui passe par plusieurs villes du Maroc afin de recueillir les attentes des jeunes et à les inviter à s’engager dans la vie citoyenne”, souligne la directrice générale adjointe. Ce n’est pas la première fois que Doc Samad chapeaute un projet pareil. Lors des élections de 2015, l’animateur et sexologue avait déjà animé des émissions pour inciter les jeunes à s’engager à la veille des élections.

Grande nouveauté qui pourrait également voir le jour chez Hit Radio: la signature prochaine d'un partenariat avec Youtube afin de diffuser une playlist en se basant sur la data de la plate-forme de partage de vidéos au Maroc. La web-tv, elle, vient d'être lancée en version bêta ce jeudi 8 septembre.

Le grand chamboulement pour Médi1

Du côté de Médi1 TV, la nouvelle grille “est dans les cartons” selon un responsable de la chaîne. Mais il est trop tôt pour la révéler. On sait néanmoins qu’une réunion au sein de Médi1 a eu lieu mardi 6 septembre afin de dessiner les grands traits de la programmation spéciale élections. Plusieurs voix de la radio devraient aussi faire leurs premiers pas à la télévision, selon un journaliste de la chaîne. “Les nouveaux programmes devraient donc être diffusés après les élections”, nous confie un animateur de la chaîne. En attendant, Médi1 TV se contente de la rediffusion de plusieurs programmes de la saison dernière.

Fin juin, suite à la nomination de Hassan Khiyar à la tête de Médi1 TV et Radio Méditerranée internationale, le nouveau directeur a annoncé le repositionnement de la chaîne en tant que canal d’information continue, soit un retour aux sources à la première formule, mais aussi le lancement d’un projet visant à faire de la chaîne de télévision et de la radio un “projet unique”. Les liens entre les deux médias devraient donc être renforcés sous peu.

Du côté d’Atlantic Radio, pas de nouveauté à l’horizon. Contacté par le HuffPost Maroc, le directeur général d’Eco-Médias, Khalid Belyazid, a indiqué que “la grille sera la même que celle de la saison précédente”. La station radio devrait donc de nouveau miser sur le Grand morning, animé par Landry Benoit et sur ses émissions phares comme Les Décodeurs Atlantic, Les Experts et Nwadah Lik, en langue arabe.

Pour ce qui est des élections, Khalid Belyazid assure qu’elles “seront couvertes de manière quotidienne lors des programmes de la radio”, sans pour autant mettre en place des émissions spéciales.

LIRE AUSSI:

Close
Le bêtisier de la télévision marocaine
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée