Huffpost Tunisie mg

Conférence Internationale pour l'Investissement: Nous y travaillons, dixit Fadhel Abdelkafi

Publication: Mis à jour:
FADHEL ABDELKAFI
Capture écran
Imprimer

L'actualisation du plan quinquennal 2016/2020, la promulgation de la loi sur l'investissement et la réussite de la conférence sur l'Investissement prévue pour les 29 et 30 novembre prochains, sont dans la liste des priorités du nouveau ministre du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Fadhel Abdelkafi, tel qu'il l'a fait remarqué lors d'une interview accordée à Express Fm, jeudi 8 septembre.

Lors de son intervention, il précise qu'un accord a été conclu avec le chef du gouvernement Youssef Chahed pour apporter quelques modifications au plan quinquennal afin de le mettre à jour et de l’adapter aux nouvelles circonstances.

Quant à l'événement de l'année dans la sphère économique et financière soit la Conférence internationale des bailleurs de fonds qui est un levier essentiel, Abdelkafi a mis l'accent sur sa mission, à savoir mobiliser les financements complémentaires nécessaires pour la réalisation des projets inscrits dans le Plan de développement.

Il a annoncé la nomination de deux co-commissaires, proposés par le chef du gouvernement Youssef Chahed à savoir Hazem Ben Gacem et Mourad Fradi.

Le premier est expert-comptable, commissaire aux comptes et co-fondateur de Mazars Tunisie. Consultant en investissements extérieurs, il est également président de la Chambre de Commerce tuniso-italienne.

Quant à Hazem Ben-Gacem, 46 ans, diplômé de Harvard, est Co-Head of Corporate Investment for Technology et Head of Corporate Investments in Europe at Investcorp Bank B.S.C.

Le ministre ajoute que pour faire réussir ladite conférence, les organisateurs ont fait appel à la diaspora tunisienne un peu partout dans le monde: en Afrique, en Europe, aux pays du Golfe et même à Hong Kong.

Lors de son intervention sur les ondes de la même radio, le ministre a déclaré que la commission de consensus de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a achevé, mercredi, l’examen des propositions d’amendement de la loi sur l’investissement. Il ajoute que le projet sera soumis pour discussion en séance plénière, la semaine prochaine.

Pour rappel, lors d’une réunion tenue mercredi avec le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Mohamed Fadhel Abdelkafi, la commission a examiné la proposition portant sur “l’octroi d’une carte de séjour aux investissements étrangers dans un délai ne dépassant pas 90 jours, période qui sera abaissée à 10 jours, au cas ou l’investisseur aura transféré dans les banques tunisiennes, un montant d’au moins 5 millions de dinars, à condition de s’engager à les investir totalement dans le pays, en l’espace d’une année" a rapporté TAP.

Iyad Dahmani, ministre chargé des relations avec l’ARP, a souligné la nécessité d’annuler la deuxième partie de la proposition qui conditionne l’octroi de la nationalité tunisienne par le transfert d’un montant financier précis, estimant qu’il s’agit la d’une décision “humiliante”, pour notre pays. Il a été soutenu en cela, par les autres membres de la commission.

La loi sur l’investissement a été examinée, en partie, lors d’une séance plénière tenue à la fin de la dernière session parlementaire. Les députés n’en avaient adopté que trois articles.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.