Huffpost Tunisie mg

Ben Guerdane: Retour au calme après une vague de protestations, le sit-in se poursuit

Publication: Mis à jour:
BEN GUERDANE
Tunisian police officers take positions during clashes with militants in Ben Guerdane, 650 km away from Tunis, Monday, March 7, 2016. At least 45 people were killed Monday near Tunisia's border with Libya in one of the deadliest clashes seen so far between Tunisian forces and extremist attackers, the government said. (AP Photo) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Le calme s’est rétabli dans la ville de Ben Guerdane après la vague de protestations qui s’est déclenchée, en début de semaine, suite au décès d’un contrebandier tué par l’armée nationale dans la zone tampon, a affirmé, mercredi, le gouverneur de Médenine Tahar Matmati.

“La vie a repris son cours normal à Ben Guerdane, avec la réouverture des commerces et établissements publics malgré la poursuite du sit-in ouvert”, a-t-il précisé à la correspondante de la TAP.

Il a regretté les dégâts causés par les actes de vandalisme qui ont accompagné ces protestations, précisant qu’une enquête sera ouverte pour déterminer l’identité des assaillants.

L’Union locale du travail de Ben Guerdane a dénoncé, dans un communiqué, les actes de violence qu’a connus la région ces derniers jours, réitérant le droit des habitants de la région à l’emploi et au développement.

L’organisation a appelé l’Etat à chercher des solutions efficientes aux problèmes liés au commerce et transport des marchandises au niveau du point de passage de Ras Jedir.

Des actes de vandalisme ont eu lieu, lundi dernier, après une marche pacifique organisée par des composantes de la société civile et des familles qui ont perdu des proches dans la zone tampon suite à des tirs de l’armée.

Des manifestants ont coupé les routes et incendié les équipements d’une société chargée de la réalisation de l’autoroute Médenine-Ras Jedir, entraînant, ainsi, la fermeture des commerces et des établissements publics. Ils dénonçaient “le recours excessif” à la violence par les forces de l’ordre contre les commerçants de cette région.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.