Huffpost Algeria mg

Le taux d'analphabétisme en Algérie a baissé à 12,33%

Publication: Mis à jour:
ECOLE
DR
Imprimer

L'Algérie a enregistré, depuis 2007 à ce jour, une "diminution" du taux d'analphabétisme à 12,33 %, et ce grâce à la stratégie nationale d'alphabétisation (SNA), indique mercredi un communiqué de l'Office national d'alphabétisation et d'enseignement pour adultes (ONAEA), qui célèbre jeudi, la journée internationale d'alphabétisation.

L'ONAEA précise en effet, que la situation en Algérie connaît, cette année, une période de transition qui consiste en l'"évaluation de la stratégie nationale d'alphabétisation (SNA), dont le début de la mise en œuvre remonte à 2007 avec la collaboration de partenaires officiels ainsi que le mouvement associatif".

Cette stratégie a été marquée par d'intenses activités visant le développement de l'opération d'alphabétisation avec tous les moyens humains et matériels, qui a permis de réduire "le taux d'analphabétisme, selon les dernières estimations de l'ONAEA, à 12,33%".

Presque 90% des inscrits sont des femmes

Il en résulte également par cette stratégie, l'"inscription et réinscription au cours de l'année scolaire 2015-2016 de 476.742 apprenants dont 54.388 hommes et 422354 femmes, soit 88.50%".

"Le nombre des inscrits a atteint, depuis le début de la SNA 2007-2016, 3.553.758 apprenants dont 485.850 hommes et 3.067.908 femmes soit 86%", a-t-on relevé.

L'ONAEA précise aussi que cette stratégie a permis l'"alphabétisation de 2.226.487 apprenants enregistrant un taux de 62.65% sur l'ensemble des inscrits dont 272.675 hommes et 1.953.812 femmes soit 87.75%".

La stratégie nationale d'alphabétisation a permis également, l'intégration de 1.175 apprenants dans l'enseignement primaire, de 9.546 apprenants dans l'enseignement à distance et de 19.804 apprenants dans la formation professionnelle" ainsi que la création de 9 centres d'alphabétisation et de préapprentissage professionnel pour la femme et la jeune fille.

Ces centres sont implantés, selon le communiqué, à Djelfa (7 dont 6 équipés d'espaces pour enfants) et à Adrar (2), et ce dans le cadre d'une collaboration entre le ministère de l'Education nationale -représentée par l'ONAEA- et l'UNICEF.

Dans le même cadre, l'ONAEA relève que l'Algérie, outre ces réalisations, s'efforce de poursuivre l'alphabétisation afin de "garantir à chaque citoyen l'exercice de ses droits politiques, économiques, sociaux et culturels et construire une société plus durable".

La journée internationale d'alphabétisation a été proclamée lors du congrès de l'UNESCO qui s'est tenu en 1966, et au cours duquel ont été invités les pays dont les taux d'analphabétisme étaient élevés à prendre les mesures idoines pour lutter contre l'analphabétisme des adultes dans le cadre de programmes de développement économique de chaque pays, à créer les organes administratifs et techniques nécessaires et installer l'alphabétisation aux avants postes des projets des pays en voie de développement.

Il est notamment rappelé selon le dernier communiqué de l'UNESCO, que "le monde compte encore 758 millions d'analphabètes malgré les efforts fournis et les nombreuses réalisations comme l'augmentation de l'instruction des femmes et la parité des genres".

Cette année correspondant au 50ème anniversaire de la proclamation de la journée internationale d'alphabétisation qui est célébrée sous le slogan "Lire le passé, écrire l'avenir".

En outre, cette année connaît le lancement, souligne encore ONAEA, de la mise en œuvre de l'agenda des Nations unies pour le développement durable (2030), ainsi que la poursuite de l'application des recommandations de l'organisation arabe pour l'éducation, la culture et la science (ALECSO) concernant l'alphabétisation, l'éducation culturelle et la maîtrise des nouvelles technologies de l'information et de la communication, dans le cadre de la décennie arabe d'alphabétisation (2015-2024).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.