Huffpost Maroc mg

Démantèlement d'une cellule terroriste qui voulait commettre des attentats à Oujda, Saïdia et Fès

Publication: Mis à jour:
BCIJ
Le siège du BCIJ à Salé | DR
Imprimer

TERRORISME - Nouveau coup de filet du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ). Un communiqué du ministère de l'Intérieur nous apprend que ce service de sûreté marocain, très actif sur le front de la lutte anti-terroriste, a démantelé ce mercredi 7 septembre une cellule terroriste composée de trois membres qui opéraient à Casablanca, Fès et Oujda.

L'un d'entre eux n'est autre que le frère d'un ancien combattant marocain en Syrie et en Irak qui purge actuellement une peine dans une prison marocaine.

Selon le ministère de l'Intérieur, cette nouvelle opération a démontré que la cellule démantelée voulait commettre, en coordination avec des membres de Daech présents en Syrie et en Irak, des attentats à Oujda, Saïdia, Fès et Dabdou (région de Taourirte).

Le chef de cette cellule avait loué un local "sûr" à Oujda dans lequel il hébergeait les membres de cette cellule et qui devait servir à la fabrication de bombes.

Les agents du BCIJ ont d'ailleurs trouvé dans ce local plusieurs types de matériaux destinés à la fabrication de bombes, ainsi qu'une illustration du drapeau de Daech. Ces matériaux seront examinés par les services scientifiques du service de sécurité dirigé par Abdelhak Khiame.

Les personnes arrêtées, qui prévoyaient de rejoindre la branche libyenne de Daech après leur projet terroriste au royaume, seront déférées devant la justice dès la fin de l'enquête menée par le BCIJ.

LIRE AUSSI: