Huffpost Maroc mg

La HACA publie un rapport sur la couverture médiatique des élections communales et régionales

Publication: Mis à jour:
REMOTE CONTROL TELEVISION
Alamy
Imprimer

ÉLECTIONS - Le 5 septembre, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a publié un rapport sur la couverture des élections locales et régionales du 4 septembre 2015 par les médias audiovisuels régionaux, publics et privés.

Le rapport évalue la mise en œuvre, par les services audiovisuels régionaux, de leurs obligations de "proximité", telles que définies par leurs cahiers des charges, dans la couverture des débats sur la gestion des affaires publiques locales à l’occasion des élections locales et régionales de septembre 2015. Il évalue également l’importance (en volume horaire) accordée aux dimensions locale et régionale (communes ou régions) dans la couverture du débat électoral.

Car les médias audiovisuels, publics et privés, "contribuent à l’animation du débat électoral pour les législatives du 7 octobre 2016. Une contribution encadrée par la Décision n°33-16 du Conseil Supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), tout au long d’une période électorale comprise entre le 25 août et le 6 octobre 2016", rappelle la HACA.

L’objet de ce rapport réside dans le suivi des programmes d’information (journaux et magazines) dédiés aux affaires publiques locales de 21 médias audiovisuels régionaux répartis entre quatre opérateurs audiovisuels: la SNRT (11 stations radiophoniques régionales et TV Laâyoune), le Groupe MFM (4 radios), le Groupe Radio Plus (4 radios) et Cap Radio.

268 heures dédiées aux élections

Le volume horaire global des couvertures consacrées aux élections locales et régionales par ces 21 médias audiovisuels s’est élevé, pendant la période électorale comprise entre le 22 juillet et le 3 septembre 2015, à 268 heures.

Quant à l’importance accordée aux dimensions locale et régionale, "les médias régionaux de la SNRT lui ont consacré 11% du volume horaire de leurs couvertures électorales, contre 27% pour le Groupe MFM et 49% pour le Groupe Radio Plus", détaille la HACA.

Selon les résultats du suivi, "le nombre des femmes candidates ou représentantes de partis politiques ayant bénéficié d’un temps de parole, dans les couvertures électorales, n’a pas dépassé les 200 intervenantes sur un total de 1.442 intervenants, soit un taux de 14% des intervenants".

Les résultats du suivi ont par ailleurs montré que les médias audiovisuels régionaux ont particulièrement mis l’accent sur l’explication pédagogique des lois électorales et des lois relatives aux collectivités territoriales en faisant appel aux experts et universitaires spécialistes du droit public.

Par contre, ces médias n’ont pas accordé la même importance au débat sur le bilan de la gestion des équipes sortantes dans les communes et les régions et aux programmes électoraux des candidats. Ainsi, la SNRT, le Groupe MFM et Cap Radio ont peu invité les candidats et représentants des partis politiques pour débattre de leurs programmes électoraux.

"Signalons, par ailleurs, que ces médias audiovisuels ont donné l’opportunité à nos concitoyennes et concitoyens, dans les reportages des journaux d’information, d’exprimer leurs griefs et attentes", relève la HACA.

LIRE AUSSI: